Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Blocage IE avec écran multitouch sous Silverlight

Voici un cas intéressant dont je viens de trouver la solution et que je m’empresse de vous communiquer…

Les écrans multitouch ne sont pas encore légion, sauf chez quelques geeks, dont je suis. Ainsi, pour tester dans un mode proche de la réalité les applications Phone 7 en cours de développement (et faute de téléphones de ce type disponible sur le marché pour l’instant) j’ai acquis un écran 22 pouces IIYama multitouch T2250MTS. C’est très sympa, pas très cher et ça marche vraiment bien de base avec Windows 7 sans installer aucun driver (c’est à dire que Windows 7 possède déjà le fameux driver et que brancher l’USB de l’écran sur le PC suffit sans aucun pilote extérieur ni CD d’installation, c’est beau le progrès !).

L’écran est même fourni avec un stylet qui se cache dans le bas de son boitier, ce qui évite les traces de gros doigts graisseux sur l’écran ! :-)

Bref, tout cela fonctionne à merveille et du premier coup. Quand on arrive sur des zones de saisie et qu’on touche l’écran il y a même un petit symbole de clavier qui apparait pour permettre d’ouvrir un grand clavier virtuel, voire le module de reconnaissance d’écriture. On voit que Windows 7 a été conçu pour investir les Tablet PC… Vraiment cool. Seul bémol, sur un écran vertical manipuler les applis avec les doigts à bout de bras c’est vite crevant… Mais ce n’est pas pour cela que j’ai acheté l’écran, c’est pour utiliser l’émulateur de Phone 7 en mode multitouch (car tester une appli pour téléphone touch avec la souris c’est le meilleur moyen de foirer le design, les doigts sont plus gros et moins précis, il faut y penser à la conception !).

Vous allez me dire c’est quoi le rapport avec Silverlight et Internet Explorer ?

C’est tout simple.

Plantage avec Silverlight ?

Silverlight gère le multitouch. Au moment où internet exploreur se lance et affiche l’application quand je suis en  debug (sous VS ou Blend) je ne sais pas trop quel niveau de sécurité IE reconnaît (en tout cas pas Intranet local car j’ai abaisser toutes les sécurités à ce niveau et cela n’a rien changé) mais à l’activation du plugin Silverlight IE 8 s’arrête, comme planté.

Impossible de s’en sortir. Il faut aller le shooter depuis les processus de Windows ou bien stopper le debug sous VS ce qui a le même effet.

Sécurité cachée !

Et là, l’oeil averti du chasseur de bug voit passer à toute vitesse comme une petite fenêtre cachée sous IE qui, hélas puisqu’on vient de flinguer IE, disparait sans qu’on puisse la lire…

Il y a donc une question qui est posée, en modal, ce qui bloque IE 8. Il “suffit” donc d’accéder à ce dialogue.

Je n’ai pas réussi. Et si on minimise IE pour que ça ne soit plus qu’un petit carré minuscule, on ne voit pas derrière la fenêtre du dialogue… Elle ne vient donc que quand IE est shooté. Bug…

Problème numéro 1: Identifier cette fichue fenêtre.

Ca passe tellement vite que c’est illisible bien entendu.

Ruse : Utiliser l’enregistreur d’écran livré avec Expression Encoder 3 et enregistrer la vidéo du bug pour faire ensuite un arrêt sur image et lire le texte du dialogue…

Ca ne marche pas au premier essai car ça va vraiment vite. Il faut ruser encore plus en modifiant les réglages d’enregistrement de la vidéo, notamment en passant à 100 images secondes et un débit d’au moins 20.000/s.

Là, on finit par choper sur la vidéo un “fantôme” du dialogue plus ou moins opaque selon la chance qu’on a. Mais on l’a eu ! Et que lit-on ?

“Un site Web veut ouvrir un contenu Web en utilisant ce programme sur votre ordinateur” et en dessous : Nom: Composant de saisie tactile ou avec sty…, Editeur: Microsoft Windows.

Le nom du composant n’est pas complet mais on a compris de ce quoi il s’agit. Silverlight, le plugin, au moment du chargement (car la première instruction de l’appli n’est pas encore atteinte, ce que prouve le debugger) doit forcément inspecter la machine pour savoir s’il y a de la vidéo, du son, et tous les périphériques ou facilités utilisées par le plugin. Parmi celles-ci se trouve vraisemblablement le multitouch et la gestion du stylet.

C’est à ce moment que le fameux dialogue est activé pour me demander si je donne le droit ou non à ce module de s’activer. Normalement on dispose sur ce genre de dialogue d’une case à cocher permettant d’indiquer si on souhaite ne plus voir la question.

Hélas, comme IE 8 semble avoir un léger bug, ce fichu dialogue est totalement incessible, on le voit à peine quand on shoote l’application. Et encore faut-il la ruse de la vidéo pour lire de quoi il s’agit.

Comment autoriser l’application bloquante ?

Second problème alors : comment autoriser le programme en question (la gestion du stylet) alors même que le dialogue et sa case à cocher ne sont pas accessibles ?

Réponse : en plongeant dans les arcanes de la gestion de sécurité de IE 8…

Et là, ce n’est pas de la tarte… J’aime bien IE, mais ce n’est pas d’une grande limpidité dès qu’on aborde ce genre de question.

Je vous fait grâce des multiples recherches sur le Web pour arriver à trouver une réponse utilisable. Que je vais maintenant vous exposer car ça peut servir ! (et pas seulement avec un écran multitouch, je suppose que le bug du dialogue doit se voir dans d’autres cas).

Pour faire simple, IE range dans la registry la liste des programmes ayant des droits faibles ainsi que la règle d’élévation de droit qui doit être appliquée. Comment certaines applications arrivent dans cette première liste, c’est un mystère que je n’ai pas essayé d’éclaircir, ce genre de plomberie en informatique me donnant rapidement la nausée. Donc, il existe dans la registry une première liste, elle se trouve là :

HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Internet Explorer\Low Rights\ElevationPolicy\

C’est une liste d’ID, donc de GUID. Il faut la balayer pour lire les clés qui correspondent afin de localiser le programme dont on veut changer les droits. (La registry doit être ouverte en mode administrateur cela va sans dire).

Pour ce qui est du stylet, j’ai fini par trouver le coupable, c’est le programme “wisptis.exe” qui se trouve dans %SystemRoot%\System32. Les clés d’un ID sont AppName, le nom de l’appli, ici celui de l’exe (ce qui ne simplifie pas la recherche vu à quel point le nom n’est pas parlant), AppPath, le chemin que je viens d’indiquer et enfin Policy, un DWord codant l’autorisation.

Vous trouverez des explications ici : http://www.hotline-pc.org/mode-protege.html#

Une fois l’application localisée dans cette première liste on a la moitié de la solution. Changer la Policy à ce niveau ne semble pas avoir d’effet (immédiat en tout cas).

Il faut savoir qu’en réalité, pour l’utilisateur courant, IE stocke une seconde liste, similaire, dans une autre clé de la registry :

HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\Internet Explorer\Low Rights\ElevationPolicy

L’astuce consiste donc à créer une nouvelle clé dans cette liste en utilisant le GUID repéré dans la première liste puis de recréer à la main les clés, dont Policy à laquelle on donne une valeur dépendant de ce qu’on cherche à obtenir. Pour la gestion du stylet j’ai mis 3, qui semble donner le maximum de droits.

Je reviens sous VS, je lance mon appli SL, et là, Ô magie… mon appli s’affiche et IE ne pose plus l’infamante question cachée…

Et ça marche !

Problème résolu. Comme on ne peut pas dire que la solution est évidente, je pense que la partagée ici sera un jour utile à quelqu’un.

Visiteur qui tombera au hasard d’une recherche Bing ou Google sur cette page et qui gagnera quelques heures de ton précieux temps, n’hésite pas à me laisser un message, ça fait toujours plaisir ! Quant aux fidèles lecteurs de Dot.Blog, le jour “J” j’espère que vous vous rappellerez que ce billet existe !

Et pour d’autres infos le mieux c’est : Stay Tuned !

Une dernière info : Le multitouch de l'écran utilise une barrière infrarouge visiblement, c'est à dire que les doigts ou le stylet coupe une grille infrarouge invisible. Ca marche vraiment bien. Sauf qu'en cette époque estivale, les mouches arrivent ! Et dans ma campagne elles ne sont pas en retard ! Hélas quand une mouche se pose sur l'écran : elle clique ! Ce qui fiche un beau bazard parfois ! Prévoyez ainsi avec l'achat d'un écran de ce type un désinsecteur électrique qui grillera tous ces nuisibles qui prennent votre écran pour un tarmark ! Je sais ça fait un peu rire comme truc... mais le geek n'a pas que des aventures palpitantes, il doit aussi combattre, outre les bugs, les mouches et autres diptères !

Arrêt du support pour Windows 2000, XP et Vista

Voici un communiqué Microsoft qui intéressera tous les utilisateurs d’anciennes versions Windows.

Le communiqué est en anglais, mais les passages les plus importants sont traduits dans le fil du texte.

As you may be aware, there are a number of Microsoft Windows versions which will go out of support during the coming year. We want to help customers avoid the risk of running unsupported products in their environment. Please help us share the message below on your blog, twitter or Facebook account:

Windows 2000 Professional and Windows 2000 Server are approaching 10 years since their launch and both products will go out of support on July 13, 2010.

Après environ 10 ans, le support des produits  Windows 2000 Professional et Windows 2000 Server ne sera plus assuré à partir du 13 juillet 2010.

Windows XP was launched back in 2001. While support for the product will continue, Service Pack 2 will go out of support on July 13, 2010. From that date onwards, Microsoft will no longer support or provide free security updates for Windows XP SP2.  Please install the free Service Pack 3 for Windows XP to have the most secure and supported Windows XP platform.

Le support du Service Pack 2 de Windows XP ne sera plus assuré à partir du 13 juillet 2010. Il est vivement conseillé d’installer le Service Pack 3 pour Windows XP.

Finally, Windows Vista with no Service Packs installed will end support on April 13 2010.  Please install the free Service Pack 2 for Windows Vista to have the most secure and supported Windows Vista platform.

Enfin, la version de Windows Vista sans Service Pack ne sera plus supportée à partir du 13 avril 2010. Merci d’installer le Service Pack 2 pour Windows Vista.

For more information:

http://blogs.technet.com/lifecycle/archive/2010/02/24/end-of-support-for-windows-xp-sp2-and-windows-vista-with-no-service-packs-installed.aspx

Resources:

Service Pack 3 for Windows XP:

http://www.microsoft.com/downloads/details.aspx?FamilyID=68C48DAD-BC34-40BE-8D85-6BB4F56F5110&displaylang=en

Service Pack 2 for Windows Vista: http://www.microsoft.com/windows/windows-vista/default.aspx

Thank you,

Merci,

Mettez un peu de Live dans votre Windows !

Dans le précédent billet je grommelais un peu sur le système de recherche de fichiers de Windows. Microsoft ne fait pas que des bons choix, la perfection n’est pas de ce monde (ni d’un autre d’ailleurs à mon avis).

En revanche Microsoft a souvent de très bonnes idées, alors après les reproches, les louanges !

Comme vous le savez peut-être Microsoft met à disposition gratuitement un ensemble de services appelés Microsoft Windows Live .

Ces services se présentent sous la forme de logiciels à télécharger ou bien de services Internet. On y trouve Hotmail, la messagerie, Live Mail (remplace outlook express), Messenger, SkyDrive, Favorites, Spaces, Galery et Writer.

Bien entendu tout n’est pas nouveau (hotmail par exemple), et il s’agit pour l’essentiel d’un relookage commercial de MSN. Mais pas seulement.

Prenez par exemple Live Writer (téléchargeable à part), il permet de publier dans tous les blogs que vous possédez de façon centralisée tout en bénéficiant de la correction orthographique, de brouillons, etc. Writer sait même reconnaître le template de chaque blog et vous offre ainsi un espace de saisie ressemblant au look & feel de votre vrai blog dans sa version publiée.

Writer fonctionne très bien avec BlogEngine (le logiciel de blog Open Source en C#) et c’est d’ailleurs avec Writer que je publie maintenant mes billets, c’est bien plus pratique et plus complet que l’éditeur de BlogEngine. La plupart des services de blog sont reconnus automatiquement. On peut aussi visualiser un aperçu du billet en cours d’écriture dans une simulation du blog (mise en page en tout point conforme).

D’autres apprécieront la correction orthographique, d’autres flasheront sur la Galery de photo ou sur SkyDrive qui offre un espace de stockage et de partage de données sur le Web.

Je pense que chacun peut trouver son compte dans Windows Live sachant qu’on peut n’installer qu’un seul module sans être obligé de s’encombrer de toute la suite Live.

Au final, un ensemble de services bien pratiques, ni encombrants ni contraignants, et parmi lesquels il y en a forcément au moins un qui vous sera utile. Alors visitez le site Windows Live et installez les modules de vos choix !

Et Stay Tuned !

Fichiers PFX de signature de projet Visual Studio / objet déjà existant après migration Windows 7

Vous l'avez compris, l'entrée de blog d'aujourd'hui ne parle pas de Silverlight ni d'autres sujets technologiques passionnants mais d'un problème très ennuyeux intervenant après la migration sous Windows 7. Cela concerne les projets signés numériquement sous Visual Studio, ceux possédant un fichier PFX donc.

Une fois cette migration effectuée, tout semble tellement bien marcher que vous lancer fièrement Visual Studio sans vous douter du complot sournois qui se trame contre vous et qui se révèlera au moment où vous tenterez d'ouvrir une solution contenant des projets signés... Vous allez me dire, l'attente est courte. En effet, il est rare d'ouvrir VS juste pour le plaisir de le regarder, assez rapidement, même pour les plus lents d'entre nous, on finit par faire Fichier / Ouvrir (les plus créatifs préférant Fichier / Nouveau, mais ce n'est pas le sujet du jour).

A ce moment là, tous les projets signés déclenchent une importation du fichier PFX (même si vous êtes toujours sur la même machine et que rien n'a changé, n'oubliez pas que cette machine vient de migrer de Vista à 7 !). Comme vous êtes un développeur honnête, vous connaissez bien entendu les mots de passe des fichiers PFX de vos projets. Donc pas de problème vous tapez le mot de passe. Bang ! Erreur "l'objet existe déjà" (Object already exists). Et pour peu que votre solution contienne des dizaines de projets, ce qui est mon cas assez fréquemment, vous allez boucler sur cette séquence pour tous les fichiers PFX. A la fin vous pourrez travailler sur votre solution, mais à toute tentative de compilation vous vous reprendrez la même séquence : importation de la clé, demande de mot de passe, échec pour cause d'objet existant, etc pour chaque projet signé.

C'est un peu gênant... Mais il existe une raison et une solution !

La raison, en tout cas pour ce que j'en ai vu, c'est que la migration vers W7 modifie les droits du répertoire dans lequel sont cachés les clés importées. Pourquoi ? Je n'en sais rien et pour l'instant je n'ai rien trouvé sur le Web à ce sujet.

En tout cas, le problème étant identifié, il existe une solution : changer les droits et s'approprier le dit répertoire. Ca peut être plus compliqué que prévu, en tout cas j'ai galéré un peu (j'avoue franchement ne pas avoir un niveau d'expert en matière de gestion de sécurité sous Windows). En effet il faut déjà trouver le répertoire en question. (roulements de tambours) c'est... c'est... C:\Users\All Users\Microsoft\Crypto\RSA

Maintenant que faire... Clic droit sur le répertoire (dont l'image possède un petit verrou d'ailleurs, verrou qui disparaitra en fin de manip), onglet sécurité et on essaye de s'approprier tout ça. Ca plantouille car Windows répond qu'on n'a pas les droits sur xxxx (à remplacer par le nom imbuvable de chaque fichier de ce répertoire, justement ceux posant problème).

Bref, il faut y aller à la main. On entre dans le répetoire et on fait un clic droit / sécurité sur chaque fichier. Certains laissent voir la page Sécurité immédiatement. Laissez tomber. Mais un certain nombre d'autres fichiers affichent un message vous indiquant que vous n'avez pas le droit de voir l'onglet Sécurité ! Heureusement Windows vous permet de vous les approprier, donc d'en devenir le propriétaire (au passage je vois mal l'intérêt d'interdire un truc en proposant de l'autoriser, je vous l'ai dit, je ne suis pas un expert en Sécurité Windows !). C'est ce que j'ai fait pour chaque fichier. En fin de manip j'ai recommencé la modification des droits sur le répertoire lui-même, et là c'est passé. Plus de petit verrou affiché dans le symbole dossier.

Et immédiatement, Visual Studio ne redemande plus l'importation des clés. Ca remarche. Ouf !

Je suis convaincu que je m'y suis pris comme un pied pour régler le problème (il doit y avoir plus simple et plus propre que de devenir propriétaire de chaque fichier un par un), en tout cas ça règle bien le problème qui avait été bien identifié : problème de droits sur le répertoire des clés.

Pour l'instant c'est la seule surprise que j'ai eu en migrant cette machine de Vista à Windows 7. Le reste marche très bien et on ne perd rien ce qui est très appréciable (comme j'aurai aimé que cette option de migration sans douleur existe sur les anciennes versions de Windows !).

J'espère que le récit de cette mésaventure (et surtout sa solution) évitera à certains de perdre quelques heures... Si oui, n'hésitez pas à me le dire, ça fait toujours plaisir de savoir qu'un billet a été utile !

Et sir parmi vous il y en a qui sont plus doués que moi niveau sécurité Windows, qu'ils n'hésitent pas à indiquer la "bonne" manip pour arriver au résultat je modifierai en conséquence le présent billet...

Dans tous les cas, Stay Tuned !

Windows 7 - Date officielle !

Microsoft a annoncé au dernier Computex la date du 22 octobre 2009 pour la mise sur le marché de Windows 7.

L'info nous provient de Flavien Charlon qui travaille chez Microsoft Ireland, ça devrait donc être fiable.

Roadmap Microsoft

Microsoft nous prépare plein de bonnes choses pour les mois à venir ... Quelques dates plus ou moins précises ont filtré aux dernières TechEd USA, voici un condensé des principales annonces de cette roadmap :

Commençons par les produits n'ayant pas de date annoncées mais dont on sait que cela viendra assez vite :

  • Silverlight 3. Plus de 50 nouvelles features dont la possibilité de faire tourner les applications en dehors du browser (comme une appli desktop WPF).
  • Blend 3, qui viendra dans la même foulée ainsi que le Silverlight Toolkit et les .NET RIA services.
  • Windows mobile 6.5.

Les produits annoncés pour la fin 2009/début 2010 :

  • Windows 7 le tant attendu ! Notamment avec le multi-touch... (yapluka trouver des 22" qui supportent ça sans trop casser la tire-lire !)
  • Visual Studio 2010 et .NET 4. Je ne peux malheureusement rien en dire, la bêta que j'ai est sous NDA mais je vous en parlerai dès que ça sera possible (disons sans trahir la NDA qu'il y a un nouveau look, et que par exemple le designer de Silverlight est intégré à l'IDE comme pour WPF, mais non je n'ai rien dit ! :-) ). On trouve aussi F#, langage avec lequel il faudra compter dans l'avenir. De nombreuses infos sont déjà accessibles sur ce langage, une petite recherche sur le Web vous en dira plus.
  • Windows server 2008 R2
  • Exchange 2010
  • Windows Azure
  • Hyper-V Server 2008 R2
  • Et plein d'autres produits (Geneva, Dublin, Stirling, Velocity... autant de noms de code qui auront bientôt un nom officiel !).

A venir en début 2010 :

  • Office 2010 (donc) avec Office Web, Sharepoint 2010, Visio 2010, Project 2010...

Première moitié 2010 :

  • SQL Server 2008 R2
  • Madison, nom de code de la base de données orientée massivement parallèle et gestion de Tera octects dans tous les sens.

Pour plus de détails et avoir plus d'infos vous pouvez accéder au blog de Bruce Kyle qui a posté un billet avec des liens intéressants sur la roadmap.

Savoir si votre PC peut passer sous Windows 7 sans problème

Windows 7 on en parle beaucoup, d'abord Microsoft eux-mêmes qui souhaitent oublier rapidement l'épisode Vista, OS victime d'un mauvais procès de la part de gens ne l'ayant pas même testé.  Mais bon, Vista a été jugé et condamné par la rumeur, et on ne lutte pas contre la rumeur, même le géant de Redmond. Donc on passe à autre chose.

Windows 7, comme je le dis depuis longtemps, n'est qu'un Vista amélioré. Triste nouvelle donc pour certains qui pensaient que cela serait un OS totalement différent, et bonne nouvelle pour ceux qui savaient qu'ils ne manquait pas grand chose à Vista pour en faire un grand OS, juste une grosse mise à jour et quelques réglages, ce qu'est au final Windows 7.

Au delà de ces considérations philosophico-techniques, le pragmatisme impose de réponse à une question simple : Mon PC peut-il facilement supporter l'upgrade vers  Windows 7 ?

Pour le savoir, rien de plus simple, télécharger cet outil de Microsoft : Windows 7 Upgrade Advisor Beta

Une fois téléchargé et installé, lancez l'application depuis le menu de Windows. L'advisor va mouliner quelques minutes et rendre son verdict sous la forme d'un rapport détaillé incluant les problèmes potentiels et comment les régler.

Pas de mauvaise surprise donc, une fois renseigné par l'advisor vous saurez si votre PC passera facilement ou non la mise à niveau vers Windows 7.

C'est toujours mieux que de s'en tenir à sa chance, ou pire, aux rumeurs et bruits de couloirs qui diront tout et n'importe quoi, mais surtout rien qui vous sera utile pour répondre personnellement dans votre cas à la question...

Bon test !

 

résultat du test sur un portable Asus sous Vista.

Cartes de Références XP et Vista (quick reference cards)

Se souvenir de tous les raccourcis claviers, de toutes les commandes n'est pas toujours simple. On connaît par coeur ceux et celles qu'on utilise tous les jours, mais parfois on passe à côté d'autres commandes bien pratiques. Que dire des "non informations", cette espèce curieuse et nombreuse de gens qui n'ont jamais possédé une horloge binaire et qui refuseraient de croire que 1+1=10 ?

Pour tout le monde, des hackers fous, mais qui ne savent pas tout, aux débutants, voici les Quick Reference Cards pour XP et Vista. En deux pages, l'essentiel des commandes principales. Pratique. En anglais, of course...

Windows Vista Quick Reference CardWindows XP quick reference card

cliquez sur une page (XP ou Vista) pour télécharger la carte !

J'ai testé pour vous Windows 7 !

Testez la bêta de la nouvelle version du système d’exploitation : Windows 7 !

l'Annonce Microsoft

"Annoncé par Steve Balmer lors du keynote du CES 2009 de Las Vegas, la bêta de Windows 7 est maintenant disponible sur le site Windows. Cette bêta vous permettra de vous faire une idée concrète de ce que sera  le prochain système d’exploitation de Microsoft: de meilleures performances, encore plus de simplicité, tout en permettant à l’utilisateur professionnel et particulier de vivre de nouvelles expériences numériques ! Découvrez la nouvelle interface, le nouveau centre de gestion des périphériques, la « recherche unifiée » ou encore la fonction « homegroup » pour créer un réseau chez soi ou pour sa TPE en quelques clics . Dépêchez vous seuls 2,5 millions de bêta sont disponibles pour le grand public au niveau mondial ! " (source Microsoft)

Mon avis

Installation sous Virtual PC (ou Hyper V si vous l'avez) 

N'ayant pas de machine libre pour "jouer" avec une bêta j'ai choisi l'option Virtual PC 2007 (que Microsoft diffuse gratuitement, n'oubliez pas le SP1 non plus). Comme W7 n'est pas encore reconnu il suffit lors de la création d'une nouvelle machine virtuelle de choisir Vista. Choisissez un emplacement, une taille raisonnable pour la RAM et le disque (j'ai testé avec 1 Go dédié à W7 et un fichier de 20 Go). Au premier boot la machine virtuelle vous dira comme n'importe quelle PC qu'elle ne trouve pas le boot (ou bien stoppez la recherche de boot réseau si jamais ça cherche trop longtemps). Allez dans les options de VPC et montez le fichier ISO comme un CD. Et là ça boote et ça installe W7 sans l'ombre d'un souci. Une fois l'OS installé complètement, installez aussi (par les menus de VPC) les extensions de la machine virtuelle. Cela permet entre autre une utilisation plus fluide de la souris. Une fois l'OS arrêté, vous pouvez aussi regardez les réglages de la machine virtuelle dans VPC, par exemple la connexion réseau si la votre n'est pas reconnue d'emblée. Pour moi il n'y a eu aucun problème mon réseau a été reconnu tout de suite sans avoir à toucher aux réglages.

Ce que j'en pense

Ceux qui ont refusé d'installer Vista seront soit très contents, soit très déçus. Déçus s'ils s'attendent à "autre chose" que Vista, car W7, comme je l'ai dit maintes fois, c'est avant tout un Vista. Contents, ils le seront si ce qui les gênait dans Vista c'était une certaine lourdeur, car si W7 c'est un Vista, c'est un Vista revu et corrigé, amélioré et surtout plus rapide.

Sous Virtual PC la carte graphique détectée est une S3 Trio, un truc très vieux, vraiment minimaliste, donc pas d'effets 3D ni de jolies transparences. Si vous voulez voir W7 dans toute sa splendeur il faudra l'installer sur une vraie machine et pas en virtuel.

En dehors de l'absence des effets cosmétiques, le test sous Virtual PC a un grand mérite : faire fonctionner l'OS avec peu de RAM, une simulation de disque dur plus lente qu'un vrai disque, une carte graphique pourrie, osons le dire, et assez peu de puissance processeur, le tout pendant que XP ou Vista (selon votre config) tourne en dessous... Pire comme conditions de test c'est dur à faire, même un portable grand public à 400 euros fait mieux aujourd'hui...

Et bien j'ai été très surpris du peu de mémoire consommé (384 Mo) ainsi que de la vitesse d'exécution ! Windows 7 c'est un Vista qui ne passerait pas les contrôles anti-dopage (sauf sur le Tour de France, mais là c'est normal) !

Rapide, peu gourmant, et beaucoup de petites modifications ergonomiques très agréables et intelligentes. C'est un Vista en mieux donc. Tout ce qu'on pouvait reprocher à Vista est parti, et tout ce qui faisait de Vista un très bon OS est resté ou a été amélioré.

Internet Explorer 8 fait partie de la livraison et je n'avais pas eu le temps de le tester jusqu'à là, l'occasion a donc été idéale. Conclusion pour IE8, la même que pour Windows 7 vis à vis de Vista : c'est de l'IE7 en mieux, en plus rapide, et avec des améliorations ergonomiques vraiment bien. On trouve enfin une barre de recherche pour Ctrl-F, seul truc dinosauresque qui m'agaçait vraiment sous IE7.

Côté réseau, mon réseau local a été vu tout de suite sans problème, même entre l'hôte XP et la machine virtuelle Windows 7, ainsi qu'avec toutes les autres machines du réseau. Les petits problèmes rencontrés avec Vista à ce sujet sont donc oubliés.

En terme de vitesse, l'accès et l'affichage des pages Web complexes sous IE8/Windows 7 en machine virtuelle était 2 à 3 fois plus rapide que sous l'OS natif avec IE7 ! Quelle est la part de IE8 et celle de W7 dans ces performances je n'en sais rien, mais tout cela est vraiment rassurant.

Conclusion

Sous ma machine dual boot XP/Vista je suis maintenant très impatient de pouvoir effacer et reformater sous Windows 7 ma partition Vista ! Windows 7 s'avère rapide, peu gourmand, agréable à utiliser. Je conserverais certainement encore ma partition XP pour toutes les vieilleries (et pour certains dossiers clients), mais il est clair que dès la mise sur la marché de la finale de Windows 7 il deviendra mon OS par défaut.

Les liens de téléchargement

http://www.microsoft.com/france/windows/products/windowsvista/enterprise/default.mspx

http://technet.microsoft.com/fr-fr/evalcenter/dd353205.aspx

Morro .. Vache ? (ou les nuits blanches d'Avast, McAfee et Symantec)

Nom de code : MORRO.

Description: Anti virus / anti spam et autres saletés.

Prix: Gratuit.

Editeur: ... Microsoft !

Après l'échec de la suite commercial "Windows Live One Care" (ventes arrêtées cet été), Microsoft a semble-t-il pris la décision de transformer cet ensemble payant en une solution gratuite plus légère toutefois. Certaines options de LOC ne seraient pas retenues comme le partage d'imprimante, mais la sécurisation des partages imprimante ne semblent pas une priorité pour la grande majorité des entreprises et encore moins des particuliers.

MORRO sera donc moins gourmand en ressources système et fonctionnera sous XP, Vista et Seven. Microsoft ne prévoit pas d'inclure le produit dans Windows certainement pour éviter un énième procès en position dominante que pourraient vouloir intenter Avast, McAfee, Symantec et les autres... Il sera donc téléchargeable depuis une plateforme dédiée, comme LOC.

Bonne nouvelle en tout cas car nous diposerons d'une alternative gratuite à Avast qui règne en maître sur ce créneau.

Quand ? La solution sera progressivement distribuée courant 2009, pas plus de précision pour l'instant...

 (source IT World)