Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Altair est orphelin

Une triste nouvelle, Edward Roberts, créateur de l’Altair, considéré (à tort *) comme le 1er ordinateur personnel commercialisé (avant l’Apple 1) est décédé. Il avait 68 ans, pas si vieux.

Un certain Bill Gates et son compère Paul Allen avaient pris un accord avec Roberts pour écrire l’Altair Basic et le distribuer avec la machine (montée ou en kit) au sein de la société qu’ils venaient de créer : Microsoft.

PE_Jan_1975_Cover_Mini

La première de couverture de “Popular Electronics”, une revue un peu comme le “Haut Parleur” en France à la même époque, en janvier 1975.

(*) Pour la petite histoire, c’est ce que les américains disent et qui est repris sans vergogne même par un grand quotidien français comme le Monde. C’est oublier que le VRAI 1er micro ordinateur au monde est français, c’est le Micral, développé à la R2E à la demande de l’INRA entre 72 et 73. Son concepteur, André Truong livra le 1er prototype le 15 janvier 1973. Commercialisé ensuite sous le nom de Micral N au prix de 8500 francs (le salaire mensuel d’un cadre à l’époque) il connu un certain succès notamment avec les versions suivantes que la R2E créa, sans changer le nom de Micral. Racheté par la CII Honeywell-Bull, c’est sous le nom de Questar M que les Micral seront commercialisés jusque dans les années 80 par cette dernière.

micral On voit ci-dessus le premier Micral de 73, et on s’aperçoit que l’Altair n’était qu’une copie (première photo).

Ayons ainsi au passage une pensée émue pour André Truong, décédé le 29 mars 2005 à Paris. Avec Roberts ce sont les pères de la micro informatique qui disparaissent définitivement. Une ère, un siècle, un millénaire nous éloigne de cette époque glorieuse des pionniers qui désormais appartient non plus à l’actualité mais aux livres d’histoire, comme la conquête de l’Ouest ou la prise de la Bastille. Ca fiche un coup de vieux, je vous le dit les gars… Mon premier job en informatique ça a été sur le Questar M dans les années 80, à la CII HB. Alors en ce jour pluvieux et froid, la mort de Roberts fait résonner en échos de vieux souvenirs, un brin de nostalgie.

Mais n’ayez crainte, ce n’est pas un coup de blues, et je vous prépare pour ce week-end un article géant de 71 pages sur le Binding Xaml qui va vous secouer les neurones !

"Alors rangez vos kleenex bande de mauviettes* et Stay Tuned ! (Sir! Yes Sir !)"

(à prononcer comme un militaire gradé s’adressant à ses troupes dans un film de guerre américain :-) )

blog comments powered by Disqus