Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Debug ou Cracking ? Des outils .NET à la frange des deux mondes...

Un debugger comme celui de Visual Studio n'est que rarement comparé à un outil de cracking pour la bonne raison que son utilisation s'effectue systématiquement (ou presque) sur des applications en cours de développement / maintenance, impliquant que l'opérateur du debug a le droit d'accéder aux sources. Mais comment catégoriser les outils qui suivent ?

Les trois outils dont je vais vous parler aujourd'hui se situent tous à la limite entre debugging et cracking, non pas forcément par la volonté de leur concepteur mais bien par leur nature. Il s'agit en fait d'applications autonomes capable de percer les secrets d'applications .NET en cours de fonctionnement (2 outils sur les 3 pour être précis, l'un est un visualisateur pour VS).

Outils de debug très intéressants ne nécessitant pas forcément l'installation de VS sur la machine, ces applications sont des compagnons à mettre dans votre boîte à outils. Utilitaires autonomes pouvant être utilisés par n'importe qui, l'existence même de ces outils ouvre la voie à un cracking autrement plus simple que l'utilisation d'outils comparables pour Win32. La haute cohérence de .NET et sa "lisibilité" rendant l'opération moins ardue.

Anges ou Démons ?

Les objets n'ont pas d'âme (si tant est que les êtres vivants en aient une) mais surtout ils n'ont pas de conscience. De tels outils ne peuvent donc être taxés en eux-mêmes d'être "diaboliques". C'est l'Homme qui appuie sur la gâchette que l'on juge et condamne, non les particules de poudre et l'amorce ayant permis à la balle de sortir de l'arme... A vous d'en faire bonne usage donc. Le plus important étant même de savoir que de tels outils existent pour éventuellement réfléchir, pour des applications sensibles, à comment rendre inopérantes des attaques qui utiliseraient cette approche.

Les outils

Crack.NET

Ecrit par Josh Smith, cet outil est un "logiciel de débogage et de scripting qui vous donne accès à l'intérieur de toute application .NET desktop" (d'après la traduction de la présentation de l'auteur). Une fois lancé l'utilitaire permet de choisir l'application .NET à cracker (selon les termes mêmes du bouton de lancement). Visualiser la mémoire, traverser les grappes d'objets, il est ainsi possible de tracer l'état de l'application "victime". Imaginons un mot de passe de connexion à une base de données ou à un Service Web, même si l'exécutable est obfusqué, même si les valeurs sont cryptées sur disque, il devient possible de lire ces dernières en clair une fois en mémoire de l'application.

On flirte avec la limite cracking / debugging, mais encore une fois l'intention coupable ou non est du ressort de la conscience de l'utilisateur de l'outil.

Un outil à posséder donc.

http://joshsmithonwpf.wordpress.com/cracknet/

Mole

Mole est un outil un peu différent, c'est un visualisateur pour Visual Studio qui permet de plonger dans les arborescences d'objets, de visualiser les valeurs mais aussi de les modifier.

En tant qu'outil pour VS la frontière du cracking s'éloigne, celle du debugging étant plus clairement visible.

"Mole a été conçu pour permettre au développeur non seulement d'afficher des objets ou des données, mais aussi de percer et visualiser les propriétés de ces objets, puis de les modifier. Mole permet un nombre illimité d'objets et de sous-objets en cours d'inspection. Quand Mole trouve un objet IEnumerable, les données peuvent être visualisées dans une DataGridView ou dans une grille de propriétés. Mole gère facilement les collections qui contiennent plusieurs types de données. Mole permet aussi au développeur de voir les champs non publics de tous les objets. Vous pouvez apprendre beaucoup sur le framework. NET en inspectant ainsi les données de vos applications."

http://karlshifflett.wordpress.com/mole-for-visual-studio/

Snoop

"Snoop est un utilitaire conçu pour simplifier le débogage visuel des applications WPF à l'exécution."

Un peu comme Crack.NET il s'agit ici d'un utilitaire autonome permettant d'inspecter une application WPF lors de son exécution. Cela peut s'avérer très utile en debug, mais peu présenter certains risques entre de mauvaises mains...

 

En tout cas, si vous développez des applications WPF, il faut avoir Snoop, il peut fournir une aide appréciable en plus du debug sous VS.

http://blois.us/Snoop/

Conclusion

Objets inanimés avez-vous une âme ? Questionnait Lamartine. Les objets numériques qu'il n'a pas connus n'en ont ni plus ni moins que les objets physiques en tout cas. Cracker ou debugger, c'est à vous de voir avec votre conscience, mais dans tous les cas, il est important de connaître l'existence de tels outils qui peuvent s'avérer bien pratiques dans certaines circonstances.

Stay Tuned !

blog comments powered by Disqus