Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Delphi Prism, la seconde mort de Delphi...

J'en parle très rarement, vu le peu d'intérêt du sujet, mais l'ancien delphiste que je suis a toujours un oeil nostalgique sur Delphi. La mort de Delphi est arrivée avec l'annonce de la volonté de vendre l'EDI et le langage par Borland. L'époque était déjà trouble avant cette dernière d'où d'ailleurs mon bouquin en 2005 "De Delphi à C#" (que mon éditeur n'a hélas jamais voulu appeler comme ça malgré mon instance, mais plus banalement "delphi 2006 et c#").

Cette vente loupée et jamais réalisée qui s'est transformée en la création de l'écran de fumée "CodeGear" histoire de donner l'impression qu'il s'était passé quelque chose a réellement marqué la mort de Delphi. La vraie vente, trop tardive, à des inconnus du monde du développement (Embarcadero) n'a fait que confirmer que les carottes étaient cuites.

Mais Delphi n'était que moribond, dans un coma qui devenait de plus en plus profond et irréversible mais il y avait parfois quelques sursauts reflexes. Le coup de grâce vient d'être porté par Embarcadero qui a annoncé la fin de Delphi .NET, le seul produit intelligent (mais mal fini) des dernières années. La VCL.NET est morte dans la foulée (et tout le code développé autour).

Certes "Delphi Prism" est désormais en vente, mais il ne s'agit d'une part que d'un plugin Visual Studio et d'autre part ce n'est même pas un produit CodeGear ni Embarcadero mais une simple évolution du plugin Chrome de RemObjects, société qui reste indépendante, un simple partenaire de Embarcadero ce qui pose quand même problème en termes de maîtrise de la technologie par Embarcadero, ce qui entraîne de facto quelques doutes sur l'avenir du produit, de ses évolutions et du code qui sera produit avec.

Pendant très longtemps, en tant que partenaire Borland, j'ai insisté pour que Delphi.NET soit un plugin VS et que l'EDI "BDS" soit abandonné vu l'impossibilité de le mettre au point. Idée rejetée pendant des années. Pour finalement y venir mais trop tard pour sauver le produit. Delphi Prism n'est certainemenett pas un mauvais produit, au moins avec VS comme EDI on est sûr que l'environnement de développement est de bonne qualité ! De plus, j'ai été dans les premiers à dire du bien de Chrome en affirmant que c'était la voie à suivre pour Delphi.NET. J'ai été exhaussé, mais trop tard, et au pied de la lettre... Une tragédie grecque !

Delphi.NET, seul produit d'avenir qui aurait pu sauver le langage est donc enterré, avec ces quelques fidèles et leur code VCL.NET qu'ils peuvent mettre à la poubelle.

Je suis à la fois bien triste, on n'efface pas son passé comme on reformate un disque dur, et en même temps bien heureux d'avoir dès 2005 recommandé à tous mes lecteurs et à mes clients d'abandonner définitivement Delphi pour Visual Studio et C#. Bien malins et surtout aujourd'hui serins ceux qui m'ont écouté !

La page se tourne définitivement.

Vive C# !

blog comments powered by Disqus