Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Les vidéos de Xamarin EVOLVE 2013 en ligne

[new:15/06/2013]Xamarin EVOLVE 2013 est une conférence dédiée au développement mobile qui s’est tenue à Austin (Texas) il y a peu de temps. Il est bon de préciser que Microsoft était “Platinum Sponsor” de cet évènement axé sur le développement iOS et Android…

Platinum Sponsor

A ceux qui pourraient penser que parler d’Android sur un blog orienté Microsoft serait une forme de défiance vis à vis de ce dernier, il est bon de rappeler qu’aux dernières conférences Techdays Microsoft Belgique a programmé une session sur le développement cross-plateforme sous Xamarin et que dernièrement au conférences Xamarin “Evolve 2013” dédiées au développement mobile sous Android et iOS Microsoft US était “Platinum Sponsor”, c’est à dire sponsor “platine”, le plus haut niveau de participation possible…

Même pour Microsoft, Android et Windows ne sont pas antinomiques et farouchement opposés !

Et on le comprend car dans la réalité Microsoft gagne beaucoup d’argent sur la vente de chaque terminal Android grâce à quelques brevets bien placés ! L’éditeur s’investit directement dans des conférences comme EVOLVE 2013 pour une bonne raison, ce qu’il n’arrive pas encore à gagner sur son marché propre est compensé par les ventes d’Android… D’autant que le premier lui réclame de lourds investissements non rentabilisés alors que les secondes se font sans aucun travail de sa part et sont pur bénéfice…

Parler de cross-plateforme et de développement Android c’est donc être en parfait accord avec les actes et les intérêts financiers de Microsoft !

On notera que d’ici 2017 les royalties sur Android pourraient rapporter 8.8 milliard de dollars à Microsoft… Quand on pense à la division XBox qui fait perdre 300 millions de dollars par an à l’éditeur, cela laisse rêveur et permet de comprendre pourquoi Android n’est pas l’ennemi qu’on croit ! (lire “Microsoft could generate $8.8 billion annually from Android royalties by 2017”)

Donc si certains pouvaient voir dans cet axe de développement de Dot.Blog une forme d’éloignement de ma part, qu’ils s’en trouvent rassurés, Microsoft a une vision large et pragmatique des choses et participe directement ou indirectement au succès d’Android qui en retour gonfle ses caisses sans trop se fatiguer bien plus que ne l’ont fait à ce jour Surface RT ou la XBox !

Je ne fais qu’adopter dans ces colonnes la même approche pragmatique du marché en essayant de faire comprendre à tous les enjeux de la partie qui se joue en ce moment.

Donc Microsoft a été sponsor Platine des conférences Xamarin Evolve 2013 confirmant une fois de plus le bienfondé de la ligne éditoriale de Dot.Blog !

Xamarin, un succès croissant

Mais peut-on s’étonner de l’intérêt que les gens portent à Android et à Xamarin ? Ceux qui connaissent Xamarin vous dirons que c’est une suite logique des choses. D’une part les développeurs .NET souhaitent capitaliser leurs connaissances pour aborder de nouveaux marchés et, d’autre part, Android est aujourd’hui le leader mondial des OS Mobiles, c’est comme ça. Un petit chart vaut mieux qu’un long discours :

Ce graphique retrace l’évolution du marché depuis janvier 2009. La courbe mauve de Android ne laisse planer aucun doute… tout comme la pente douce mais certaine vers la chute de iOS qui marque en tout cas la fin claire et certainement définitive de son leardership. Quant à la courbe noire de Windows Phone, elle a beau mélanger allègrement les derniers “Windows Mobile” aux quelques Windows Phone 7 et aux nouveau Windows Phone 8, trois OS totalement incompatibles, elle flirte avec le 0% et peine à s’en décoller même si un fléchissement semble enfin se dessiner.

Si on voulait être tranché, on pourrait regarder le marché le plus gigantesque de la planète, la Chine, et regarder la répartition des OS mobiles :

L’énorme vague rouge, ce ne sont pas les ventes du petit livre rouge de Mao, non, c’est l’hégémonie d’un OS américain : Android. Windows Phone (malgré le trucage habituel du mélange évoqué plus haut) n’apparait pas et iOS ne semble être qu’un filet d’eau ténu coulant dans le cours d’une rivière à sec par un été caniculaire… Malgré une résistance politique historique aux USA et l’endoctrinement qui va avec, malgré un malaise historique belliqueux persistant entre la Corée (du Sud aujourd’hui) et la Chine, les chinois préfèrent en masse des machines coréennes sous OS américain… (lire “Samsung domine aussi en Chine” dans “LInformaticien.com”). Nokia qui pesait il n’y a pas si longtemps encore 30% du marché chinois n’apparait plus sur les graphiques.

Et si on veut jouer aux pronostics et se projeter dans le futur, IDC l’a fait :

On voit les ventes sur 2012 et leurs projections sur 2016.

Entre 2012  et  2016 le marché des smartphones connaitra une progression de 95.9% et celui des tablettes de 131.2%. Lorsqu’on sait la répartition des OS (graphiques ci-avant) on comprend facilement que tout cela a profité à iOS et principalement à Android et que peu de choses désormais devraient changer la donne.

Mais en 2016 IDC voit une répartition du marché encore plus tranchée; les ventes de PC de bureau ne représenteront plus que 7.2%, les portables un peu plus avec 12.8%, les tablettes dépasseront les PC portables avec 13.4%, mais surtout, les smartphones seront pourvoyeurs de 66.7% des ventes d’ordinateurs !

Une réalité à intégrer : ces machines ont besoin de programmes !

Si tous ces chiffres ne concerneraient que des modèles de voitures, on pourrait se dire qu’on entre dans des détails sans intérêt : toutes fonctionnent majoritairement à l’essence ou au diesel, parfaitement compatibles avec tous les véhicules de la planète. Du diesel russe peut faire tourner un camion américain, de l’essence algérienne peut faire rouler une berline allemande ou une citadine française…

En informatique les choses sont un peu différentes, notre essence à nous ce sont les logiciels. Et malheureusement pour nous les constructeurs de machines et d’OS s’arrangent pour créer des mondes cloisonnés et incompatibles entre eux. Là où les fabricants de moteurs ont compris de longue date que la compatibilité était porteuse de stabilité et que la stabilité était bonne pour le business, les éditeurs d’OS eux pensent que diviser aide à mieux régner. Ce n’est pas forcément une mauvaise approche, c’est tout simplement un état d’esprit différent.

Et nous devons “faire avec”.

Près de 67 % des ordinateurs en 2016 seront des smartphones. 14% seront des tablettes. 7% seulement seront des PC de bureau…

67 % + 14 % = 81% du marché sera mobile.

81% …

Deux OS tiendront le haut du classement, Android et iOS. Même si Microsoft conservait 100% du marché Desktop, cela ne contera donc plus que pour 7% du marché ! Et s’ils maintiennent leur 3ème place dans les smartphones, encore faudra-t-il qu’il conserve cette place dans la durée et qu’il lui donne un vrai sens (la distance avec les 2 premiers est gigantesque pour l’instant) et qu’enfin ils trouvent la voie du succès avec Surface (ce qui est compliqué car ils ont abandonné la RT très vite pour mettre sur le marché la Pro qui attire uniquement pour le bureau classique, en faisant dans les faits un simple PC portable de format réduit et non une vraie tablette au sens du marché actuel).

Toutes ces machines vont avoir besoin de développeurs et de logiciels.

L’entreprise largement concernée

Dans ce mouvement de fond il est clair que les entreprises ne pourront pas échapper à la vague. Croire le contraire est une erreur de lecture de l’histoire en marche. Même si leurs technologies de base restent et resteront classiques (SQL Server, SharePoint, Windows Server…) elles devront savoir intégrer à côté des postes fixes en Desktop toutes les technologies mobiles. Et ici ce sont Android et iOS qui dominent.

Plus loin, un nouveau type de terminal va modifier en profondeur notre rapport à l’informatique et va intéresser plus qu’on le croit les entreprises  : les Google glass, sous Android bien entendu.

“Selon le cabinet 451 Research, les lunettes connectées de Google feront bientôt leur apparition dans les entreprises et pourront s'avérer utile pour les départements informatiques et les professions en extérieur qui nécessitent de garder les mains libres.”

Lire “Les Google Glass s’invitent dans les entreprises” (Le monde informatique)

Mes clients, vos clients et vos patrons : des entreprises

Bien loin des Angry Birds, aussi sympathiques soient-ils (bien qu’un peu trop répétitifs), c’est à dire bien loin du marché des jeux et des gadgets “grand public”, mes clients comme votre patron appartiennent au monde des entreprises.

Ce sont ces entreprises qui nous font vivre. C’est à elle que nous vendons nos idées, notre force de travail, notre expertise.

Il est donc de la responsabilité de Dot.Blog de parler vrai aux entreprises, à leurs DSI et leurs développeurs.

Et leur dire que l’avenir c’est maintenant, que le marché Android n’est pas une mode mais une réalité, un rouleau compresseur mondial, et que ne pas s’y intéresser dès aujourd’hui c’est prendre d’ores et déjà un retard considérable sur la concurrence…

Marier Windows et Android

Comme je l’ai expliqué, mon but n’est pas de convertir à Android les lecteurs de Dot.Blog en les éloignant de Microsoft, au contraire. Mon dessein est de faire en sorte que face au tsunami Android beaucoup ne désertent pas le navire. Pourquoi ?

Parce que je reste convaincu de la supériorité de la technologie Microsoft dans de nombreux domaines et que les entreprises ne pourront pas se passer de cette technologie.

Mais vouloir les enfermer dans un discours de vulgaire VRP à la solde de Microsoft en excluant tout ce qui n’est pas Microsoft serait grave, en tant que Conseil je le verrai même comme une faute professionnelle… Et puis je suis un MVP, un “expert indépendant” et que cela ne prend de sens qu’en délivrant des conseils non soumis à une quelconque allégeance que même Microsoft ne réclame pas. De la fidélité oui, de l’allégeance non.

Il m’apparait ainsi essentiel de faire comprendre à la fois l’inéluctable vérité sur la position d’Android devenue leader mondial des OS mobiles et l’absolue nécessité de faire cohabiter cet OS et les machines qui le supportent avec les infrastructures, les langages, les connaissances engrangées avec les environnement Microsoft qui resteront en place pour longtemps.

Xamarin : en toute logique

Le succès des conférences EVOLVE 2013 de Xamarin, comme je le disais en introduction, n’est pas une surprise pour ceux qui connaissent le produit et qui ont conscience de la réalité du marché. Je disais même que c’était une suite logique.

Le développement proposé ici vous le prouve : Android est incontournable, le marier aux environnements Microsoft l’est tout autant, et quel produit est mieux placé pour le faire que Xamarin qui vous propose de réutiliser vos connaissances en C#, .NET et même Visual Studio ?

C’est donc bien en toute logique que cet environnement s’impose comme trait d’union entre deux OS à la base incompatibles mais que la magie de Xamarin rend “frère” au moins sur l’essentiel, le code, le framework et l’EDI.

EVOLVE 2013 : des conférences à voir absolument

A ce stade de ma démonstration, il est temps que les mots cèdent la place aux vidéos !

Car comment mieux comprendre le potentiel de Xamarin qu’en regardant les conférences EVOLVE 2013 mises en ligne ?

http://xamarin.com/evolve/2013#session-dvn2812vfp

Conclusion

Un marché énorme s’ouvre aux éditeurs, celui des unités mobiles, mais en même temps cette puissante vague n’épargne pas l’entreprise et encore moins le développeur qui se doit de maintenir ses compétences en phase avec le marché.

Faire le pont entre deux mondes, celui de Microsoft et celui de Google, c’est ce que propose Xamarin au travers d’un outil désormais très largement mature.

Faire le lien entre deux mondes qui semblent concurrents sans perdre la fidélité aux technologies Microsoft c’est que je vous propose au travers de Dot.Blog.

Le voyage n’en est qu’à ces débuts et l’avenir sera, par force, encore plus intéressant que ce qu’on peut imaginer…

Stay Tuned !

blog comments powered by Disqus