Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Nadella écrit aux employés de Microsoft et nous dévoile un peu plus de sa démarche

[new:30/04/2014]Satya Nadella, nouveau CEO de Microsoft reste encore pour beaucoup une sorte de mystère. Comparé à l'exubérant Ballmer il est vrai que sa discrétion tranche. Mais l'homme parle malgré tout, en tout cas il écrit, et il serait bien bête de ne pas lire et comprendre ce qu'il nous annonce…

Des révélations ou des confirmations ?

D'abord calmons le jeu pour ceux qui tout excité pourraient croire que je vais leur livrer des annonces incroyables qui vont changer le monde… Non. Satya Nadella était le patron du Cloud chez Microsoft, en devenant CEO c'est tout Microsoft qui devient une société de Cloud. J'en avais déjà parlé plusieurs fois.

De fait pour beaucoup ce que nous annonce Nadella dans son courrier aux salariés de Microsoft en date du 31 mars 2014 (notez qu'il ne s'agit donc pas d'un 1er avril…) ce n'est rien d'autre que ce que nous imaginions depuis quelques temps déjà. Du Cloud, du Cloud, du Cloud et encore du Cloud, et pour ceux qui auraient mal compris, du Cloud. Assaisonné de « Mobiles » (tablettes ? Phones ? les deux certainement dans la volonté, dans la pratique il faudra voir les ventes).

Vous pourrez lire le détail de la déclaration de Nadella en VO ici : http://www.microsoft.com/en-us/news/misc/2014/mar14/03-31corpemail.aspx

Une monde mobile-first, cloud-first

Pour Nadella les choses sont claires, le Cloud ou le Mobile ce ne sont plus de simples branches de Microsoft, c'est Microsoft.

Microsoft va mettre en place une logique « mobile first, cloud first », c'est-à-dire « les mobiles et le cloud avant tout ».

Tout ce qui ne passe pas dans l'étroit tunnel de ces deux pôles d'activité ne compte plus pour Microsoft. Windows n'est pas même évoqué ! Mais il est vrai que d'autres communications de Nadella ont précisé que « bien sûr il ne disparaitra pas ». De même là où Ballmer voulait faire de Office le moyen de rendre les clients captifs sur les produits exclusivement MS Nadella répond par un Office pour iPhone et Android, le seul moyen à ses yeux d'asseoir la notoriété de ces produits (avec de l'abonnement et du cloud bien entendu).

Je vous avais déjà dit qu'avec la nouvelle obsession du « tout cloud » qui était prévisible avec Nadella, ce dernier se moquerait du reste, des langages, des querelles entre C# et C++ entre Xaml et Html… Il s'en balance totalement. Tout cela n'est que la plomberie dont il n'a rien à faire, l'essentiel c'est que ça marche sur le Cloud… Et sur mobile.

D'une certaine façon nous y gagnons beaucoup, l'ère Sinofsky / Ballmer marquée par des obsessions langagières ou de plateformes qui ont durablement éprouvé la confiance des entreprises dans la capacité de Microsoft d'être un bon partenaire dans la durée semble prendre fin. Nous revenons vers plus de pragmatisme et c'est bien.

Bien entendu on pourra se poser la question de savoir si passer d'une équipe qui voulait coller du tactile partout à une autre qui veut nous faire manger du Cloud à tous les repas ce n'est pas chasser le choléra par la peste…

Je suis personnellement perplexe je l'avoue par ce grand effet de bascule d'une obsession vers une autre. Microsoft est un gros navire et voir les capitaines défiler à la barre pour tirer des bords opposés aussi vite ça fait peur, un vrai navire se disloquerait… J'aurai préféré un réajustement plus en douceur et surtout plus en nuances, une réaffirmation du soutien aux entreprises, celle plus clairement annoncée de la continuité des plateformes à succès comme .NET, le tout en étant limpide sur la volonté de se projeter dans le futur avec le cloud et le mobile bien entendu (car en réalité cela appartient déjà au passé chez la concurrence alors c'est la moindre des choses que de l'inscrire dans le futur de Microsoft…).

Plutôt qu'une reprise en main ferme qui donne confiance, personnellement je ressens tout cela comme un changement radical de métier pour Microsoft et donc une prise de risque maximale pour l'éditeur. C'est peut-être une stratégie qui sera gagnante je l'espère d'ailleurs et il sera toujours facile dans quelques années de dire que j'ai exagéré au lieu de « croire » les yeux fermés au succès comme un bon petit soldat à la solde de Microsoft. Mais je ne suis pas un bon petit soldat et si je suis à la solde de quelqu'un c'est de moi-même et de ma propre entreprise. Microsoft est un partenaire important à mes yeux, possédant d'excellents produits mais je n'en suis pas un salarié appointé pour en faire les louanges du soir au matin, même un 1er avril. Un MVP je suis, et fier de l'être, c'est-à-dire dans la nomenclature officielle Microsoft « un expert indépendant » et j'y tiens à cette indépendance car elle garantit la qualité de mes services et conseils.

Donc ni angélisme, ni MS-mania, ni défaitisme et encore moins de pessimisme ! Microsoft mue, change, fait un virement de bord à 180°, tout cela nous inscrit donc dans le doute qu'inspire tout changement et en même dans l'espoir qu'un changement radical par rapport à l'ère Ballmer peut bien sûr faire naître.

Ni bon ni mauvais, ce grand changement est ce qu'il est, nous le suivrons de près, et nous espérons tous qu'il apportera les réponses commerciales à Microsoft là où les tentatives précédentes ont été plutôt mitigées en termes de résultats.

Trois annonces d'importance

Dans le courrier de Nadella aux employés de Microsoft que j'évoque aujourd'hui il y a trois annonces qu'il juge importantes au point d'en faire justement un tel courrier.

Beam me up Scotty !

La première annonce c'est l'ascension de ce bon Scott Guthrie. Je dis ce « bon » Scotty car il ne faut pas oublier qu'il a développé ASP.NET (avec Mark Anders). Ce n'est pas rien. C'est une technologie qui était incroyable à sa sortie et qui reste très pertinente aujourd'hui encore.

C'est plus fort, plus largement adopté et certainement plus durable que WinRT du faux gourou Sinofsky par exemple. En faisant moins de bruit et de gesticulation. Et j'aime l'efficacité silencieuse.

C'est aussi un homme qui désormais est nommé Executive Vice President pour la division Cloud and Enterprise Organization, un poste de haute responsabilité. Quelqu'un dont l'avis compte. Et je ne doute pas de son excellence influence sur la Direction de Microsoft.

N'oublions pas à son palmarès que Scott est aussi celui qui a dirigé les équipes de Windows Server, SQL Server, Active Directory, Visual Studio et … .NET !

Avoir quelqu'un qui a été si proche de .NET et des outils d'entreprise aussi près du CEO seule personne à qui il rendra compte est plutôt une bonne nouvelle.

On peut s'attendre à ce que cet univers essentiel dans la panoplie de Microsoft ne soit pas laissé à l'abandon ou reléguée au second rang.

Xbox

On est joueur ou on ne l'est pas… Pour des raisons d'oreille interne tout ce qui est en réalité subjective, film ou jeu, me donne des nausées infernales pendant parfois des heures entières juste pour quelques secondes de visionnage. J'en suis donc resté aux jeux de tours et à pacman tout ce qui est plus récent, en 3D et autres mouvements incroyables de caméra me sont inaccessibles… C'est la raison principale pour laquelle je ne me passionne guère pour la Xbox, mais ni plus ni moins que pour les consoles concurrentes. Me demander mon avis sur les jeux récents c'est comme demander à un aveugle si un écran Sony est mieux qu'un LG…

Tout ce qui tourne autour du monde du jeu me laisse donc froid puisque je ne peux me risquer à regarder ne serait-ce que quelques instants sans le payer très cher.

Mais cela ne m'empêche pas de me tenir au courant du business lui-même. Nadella aussi d'ailleurs puisqu'il en fait le second point important de son annonce aux salariés de Microsoft.

De ce qu'on peut comprendre la Xbox devrait devenir encore plus une plaque tournante pour tout plein de services dans le cloud, de la musique, de la vidéo, etc. Rien de bien excitant non plus, tout les fabricants du monde aujourd'hui possèdent « leur » box – ou équivalent – qui sert à jouer, aller sur internet etc. Microsoft a un beau produit il est normal qu'il soit valorisé par une offre encore plus complète.

C'est Phil Spencer qui aura la responsabilité de booster tout ça.

Les Mobiles

Troisième et dernier point de ce courrier de Nadella, les mobiles. On voit bien l'organisation rigoureuse et logique de cette communication « interne » (mais distribuée à tout le monde, tel un Urbi et Orbi papal ? !), en premier la nomination du Vice Président entreprise et cloud, le poids lourd de la nouvelle stratégie, en dernier le gros business des unités mobiles, entre les deux une tranche de jeu.

Ce n'est effectivement pas Nokia qui tient la vedette de cette troisième partie. C'est le nom de Stephen Elop qui est en gras et qui débute ce paragraphe consacré à la mobilité. Car Elop va lui aussi être nommé Executive Vice President comme Scott, mais pour la division Microsoft Devices Group. Donc les tablettes et les téléphones (voire les montres et tout ce qui est mobile donc). Nokia n'est nommé qu'en raison du rachat en cours.

Elop connait parfaitement Nokia et le monde des smartphones pour avoir été PDG de cette société, saura-t-il en tant qu'EVP chez Microsoft faire mieux pour promouvoir la marque Nokia et booster Surface et le tout le reste ? Cela reste à démontrer même si bien entendu on lui souhaite de réussir à ce poste clé pour la nouvelle stratégie de Microsoft.

Conclusion

Nadella conclue sur une réflexion : qu'est ce qui peut rendre Microsoft unique ? Sa réponse ne vous étonnera certainement pas : tout faire pour devenir les leaders du cloud-first mobile-first…

Qu'en sera-t-il dans la réalité ? Comment forcer les clients et les entreprises à utiliser du Cloud Microsoft ? Cela passera-t-il par une sorte marche forcée comme le passage en force raté de Windows 8 initié par la Direction précédente ou par d'autres moyens plus « subtiles » ? Comment gagner la partie du Mobile alors qu'on parle toujours de rachat de Nokia pendant que le marché commence à arriver à saturation et que les jeux semblent faits entre les 2 premiers qui trustent ce marché ? Comment pousser Surface qui n'a pas réussi à faire une percée significative face aux tablettes des deux autres poids lourds ?

Il y a dans la démarche de Nadella et dans ce courrier comme une belle profession de foi, une sorte de lettre au père au Noël. Cher Papa Noël je veux tel jouet et puis aussi tel autre… L'enfant innocent ne sait pas que ses vœux seront limités non par la bonté du père Noël mais par les moyens de ses parents… Ici j'ai un peu l'impression que les yeux pleins d'espoir le petit Nadella écrit sa lettre au père Noël : je veux que Microsoft devienne ceci, et puis cela, je veux qu'on soit les rois du mobiles et les kings du Cloud… Oui mais mon petit Satya, ce qu'on excuse à un enfant de cinq ans dont la naïveté ne peut être mise en cause on ne saurait le laisser passer à un adulte comme toi devenu dirigeant de l'une des plus grosses entreprise du monde… Les lettres au père Noël en informatique on a l'habitude d'en lire (on appelle ça des cahiers des charges), ce qu'on veut savoir c'est comment et avec quels moyens, quelle cohérence, quelle conviction tout cela va-t-il devenir possible ? Et sur ces points essentiels on reste sur notre faim il faut l'avouer.

Peut-être faudra-t-il attendre encore un peu pour qu'on puisse voir se dessiner un plan de bataille un peu plus crédible qu'une simple lettre dans laquelle Microsoft par la voix de Nadella clame vouloir devenir la première société du cloud et du mobile, dans un monde où il existe des leaders maintenant bien implantés dans ces domaines… En tout cas il devient urgent de passer à l'attaque, les déclarations d'intentions ne servent plus à rien. Qu'on soit salarié de Microsoft, partenaire, MVP ou simple client de la marque, ce qu'on veut maintenant, c'est de l'action et des résultats !

Souhaitons à Microsoft que Satya soit un grand garçon qui en dehors de belles paroles électorales possède un solide plan de bataille pour tenir ne serait-ce que la moitié de l'objectif qu'il a fixé !

En attendant, business as usual, Windows, Asp.Net, WPF, tout cela reste une valeur sûre.

Bonne chance Monsieur Nadella, faites-nous rêver, vous avez raison, mais par des résultats éblouissants et vous serez notre héro !

Stay Tuned !

blog comments powered by Disqus