Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

OneDrive s’invite comme répertoire Documents par défaut

[new:30/10/2014]OneDrive, anciennement SkyDrive, est le Cloud de Microsoft. Avec la stratégie “Cloud first” de Nadella on le retrouve donc un peu partout et même au plus profond de son PC. Comment configurer correctement OneDrive pour éviter les déconvenues ?

OneDrive

Je ne vous ferai pas un cours sur OneDrive, ni sur les raisons bizarres pour lesquelles il ne s’appelle plus SkyDrive (un procès perdu par MS contre Sky TV), ni rien de tout ça. Rappelons juste que OneDrive c’est le Cloud de Microsoft et que forcément dans une stratégie “Cloud first” comme annoncée par Satya Nadella, on le retrouve partout. Parfois un peu trop et surtout sans qu’on soit averti des conséquences.

Une configuration un peu sournoise

Le problème n’est donc pas OneDrive en tant que tel, c’est un très bon service de stockage en ligne qui est justement bien intégré à Windows ce qui peut être considéré comme un avantage.

Toutefois DropBox est aussi bien intégré à Windows… et à Android, iOS, etc. Et à la différence de OneDrive on choisit ou non de l’installer et on choisit quand on y dépose des documents…

Car là est le problème de l’intégration profonde de OneDrive avec Windows 8.1, c’est que cela s’est fait à l’occasion d’une mise à jour (pour ceux qui avaient installé 8.0) sans aucune information ni demande de validation par l’utilisateur qui reste ainsi dans l’ignorance de la logique “par défaut” assez déconcertante comme nous allons le voir.

Vous allez me dire que ce n’est pas bien grave surtout pour disposer d’un bon stockage en ligne bien intégré à Windows.

Certes… Mais personnellement je n’aime pas quand on installe des trucs sur ma machine sans me demander mon accord. Et j’aime encore moins ne pas être au courant que certains de mes documents vont être classés automatiquement dans le Cloud au lieu de rester sur ma machine…

Car là est le fond du problème, OneDrive devient l’emplacement par défaut pour le stockage de “mes documents” et que cela se fasse sans information m’apparait assez grave.

Car tout cela a été fait selon la formule désormais célèbre de Virenque “, c’est-à-dire “à l’insu de mon plein gré”. C’est ainsi que je me suis aperçu un jour qu’un truc que je venais de sauvegarder dans “mes documents” n’était pas dans le répertoire attendu. A ma grande surprise j’ai compris que le document en question s’était rangé tout seul et sans me le dire dans le répertoire “mes documents”, certes, mais de OneDrive et non de ma machine !

Qu’est-ce ? ou WTF diraient nos amis américains à juste titre devant une telle situation. Sans que Windows ne me l’ait demandé, il prend la décision de placer sur un Cloud, je ne sais pas où – sur un ordinateur distant que je ne contrôle pas et dont je ne sais rien – mon document confidentiel au lieu de le ranger sur mon disque dur dans ma machine. Pire Windows s’est autorisé à faire transiter ce document sur internet qui, on le sait, n’est pas l’endroit le plus safe pour ce qui est du ressort de la vie privée…

Je n’aime pas trop le Cloud déjà à la base, pour toutes les raisons concernant la “privacy”, alors quand j’ai compris l’astuce de Nadella qui consiste à me forcer à faire du Cloud sans me le demander, quand j’ai pigé que OneDrive se comportait comme un malware détournant sans mon avis mes documents privés mon sang n’a fait qu’un tour !

Je me suis alors renseigné sur cette “feature” et sur la façon de bien la configurer pour éviter de se faire détourner ses données personnelles sans son accord.

Configurer OneDrive

Personnellement j’utilise DropBox depuis fort longtemps et j’en suis satisfait aussi bien sous Windows que sous mes appareils Android, laisser deux systèmes de Cloud actifs sur la même machine apparait alors comme une consommation de ressources inutiles, d’autant que j’ai aussi un compte sur Box et Google drive. Certes avec une machine de compétition on ne voit pas la différence mais ce n’est pas forcément le cas de tout le monde. Dans un tel cas il préférable de faire un choix et de désactiver les autres services.

Qui à deux femmes perd son âme, qui a deux maisons perd la raison. Eric Rohmer, Les nuits de la pleine lune.

Cette belle citation d’un film que j’ai bien aimé même si en bon geek je préfère un Star Trek à un film à l’eau de rose nous rappelle qu’en matière de stockage si on veut s’y retrouver il vaut mieux n’en avoir qu’un seul ! Rohmer serait certainement déconcerté par ce détournement trivial de sa citation, mais lui-même l’avait inventé de toute pièce preuve qu’on peut prendre certaines libertés avec les mots. Ceci pour rebondir sur la liberté, cette belle valeur qui n’a de sens que si l’on sert !

Et la liberté c’est d’abord celle de choisir, donc mon propos n’est pas de vous dire de déconnecter OneDrive ou un autre service, vous faites comme vous voulez. Mais il s’avère que les autres services de Cloud ont un fonctionnement transparent qui ne réclame pas des tonnes d’explications. Seul OneDrive depuis son intégration sournoise dans Windows réclame d’être au minimum MCP ou MVP ou autre sigle Microsoft pour savoir comment le configurer.

Trois possibilités

Les services comme OneDrive se configurent d’une façon assez tordue pour l’utilisateur de base et même l’informaticien confirmé. C’est le genre de truc qu’on sait ou pas, rien dans l’OS ne permet d’y arriver facilement et logiquement, mais nous verrons cela plus loin.

Trois possibilités vont s’offrir à vous : ne rien changer (c’est bien la peine d’avoir lu jusqu’ici !), déconnecter OneDrive totalement ou bien seulement arrêter qu’il soit un stockage par défaut.

Dans le premier cas c’est DropBox ou autre que vous désinstallerez pour ne garder que OneDrive et vous l’utiliserez désormais en toute connaissance grâce à Dot.Blog. C’est une possibilité que je n’écarte pas, encore une fois c’est un bon service et il est bien intégré à Windows notamment dans l’explorateur de fichiers.

Dans les autres cas la décision n’est pas neutre non plus. En coupant OneDrive sur votre machine vous stoppez le service et tout ce qui tourne autour, OneDrive n’est tout simplement plus actif sur votre machine (quoi que… il doit rester des trucs). En ne supprimant seulement que le stockage par défaut vous évitez simplement que Windows ne stocke à la sournoise des documents privés sur le Cloud sans vous prévenir. Vous pouvez toujours accéder à OneDrive sur votre machine et choisir de déposer des fichiers dans son répertoire partagé, comme DropBox ou d’autres. C’est de mon point de vue plus sain, plus transparent.

La configuration

Le clou(d) du spectacle est toujours réservé pour la fin… Mais nous y sommes !

1 – Editeur de stratégie de groupe locale

Il n’est pas sûr que 5 % des utilisateurs à peine de Windows sachent ce que c’est… même parmi les développeurs…Mais c’est un autre sujet que je laisse volontiers être traité par un MVP Windows !

Pour l’ouvrir il faut exécuter dans une fenêtre Run (Windows + R) ou directement dans la ligne de commande si vous utilisez Classic Shell le programme “gpedit.msc” comme on le voit ci-dessous :

image

 

Ce qui vous amènera là :

image

2 – Accéder aux paramètres OneDrive

Dans la partie gauche vous devez ouvrir l’arborescence Configuration Ordinateur, Modèles d’administration, Composants Windows. Dans la partie droite va apparaitre une liste (qui donne envie d’aller tripoter mais c’est dangereux !) dans laquelle vous allez trouver OneDrive :

image

Double-cliquez sur OneDrive pour ouvrir sa configuration. Celle-ci va remplacer la liste à droite :

image

 

On y voit plusieurs possibilités de réglage. La première est indiquée comme “désactivée” puisqu’il s’agit d’une capture de ma machine et que mon choix a été de laisser OneDrive en place mais de stopper le mode de stockage par défaut.

La seconde option, marquée “non configurée” comme la suivante consiste à couper OneDrive totalement. Il est possible qu’il faille aussi couper la dernière option mais je n’ai pas testé. Cela est à faire si vous désirez totalement supprimer OneDrive ce qui n’est pas forcément une bonne idée.

La troisième permet de stopper uniquement la synchronisation. Son utilité seule me laisse perplexe (garder OneDrive sans la synchro c’est un peu allo t’es une fille et t’as pas de champoing !).

C’est la première option qui m’intéresse ici, elle permet de désactiver le sournois double répertoire Mes Documents caché dans les nuages, en double-cliquant dessus on découvre ceci :

image

En haut à gauche de cette fenêtre se trouve le paramétrage de l’option qui prend trois valeurs : Non Configuré, Activé ou Désactivé. En positionnant sur Désactivé on stoppe ce qui est en titre de cette fenêtre “Enregistrer les documents dans OneDrive par défaut”. Youpi ! Sourire

Conclusion

Je le dit franchement à mes amis de Microsoft, ce n’est pas des façons de faire. On ne subtilise pas en douce les documents privés des gens pour les mettre sur ses serveurs et cela sans prévenir personne. Ce sont des méthodes douteuses qui ne risquent pas de rendre ni Windows 8 ni Microsoft plus sympathiques aux yeux des utilisateurs. Pire cela risque même de mettre le doute sur l’honnêteté de Microsoft alors que pour l’instant c’est peut-être l’opérateur le plus honnête sur le Cloud (Microsoft ne lit pas nos mails pour nous cibler avec sa régie publicitaire par exemple).

C’est dommage qu’une feature aussi bien intégrée à l’OS, ce qui lui confère un avantage de taille, se retrouve devenir un élément de mécontentement. Voilà ce qui arrive quand on dit “Cloud first” mais qu’au lieu de convaincre on force…

Il faut arrêter de forcer les utilisateurs, les forcer à aimer les tuiles, les forcer à faire du tout tactile sur PC, les forcer aujourd’hui à faire du Cloud sans le vouloir, etc. Quand un problème semble sur le point d’être réglé (Windows 9 semble corriger de nombreux problèmes) il faut en créer de nouveaux… Dommage, vraiment dommage.

J’aurai tant aimé faire un billet sur les avantages d’activer OneDrive et non pas sur comment le désactivé.

Chez Microsoft il faut méditer cette phrase. Elle est lourde de sens et de conséquence.

Bref, maintenant que vous savez que vos documents se font la malle sur les serveurs MS sans vous le dire et maintenant que vous savez comment l’empêcher, à vous de voir si cela vous est utile ou non. C’est une feature intéressante pour ne pas se poser de question si on est tout MS avec un PC et une Surface en déplacement par exemple. Sinon c’est moins évident. Et puis la vie privée ça ne se négocie pas, chacun fait c’qui lui plait-plait-plait !

A vous de voir, et …

Stay Tuned !

blog comments powered by Disqus