Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Projet Centennial : Win32/.NET dans le Store

Annoncé au Build 2015 pour une sortie encore non précisée le projet Centennial va donner enfin une structure aux applications Win32 et .NET. Automatiquement. Avec une exposition dans le Store qui change tout…

Une annonce peu relayée mais essentielle

Si tout cela date de mai dernier on ne peut pas dire qu’on ait été saturé par les informations au sujet du Projet Centennial. Certainement parce qu’il s’agit d’une annonce sans date de sortie officiellement fixée et que beaucoup attendent de voir pour croire ! Moi-même on le constate facilement n’aborde le sujet que maintenant… loin d’une avant-première !

Mais si vous avez loupé cette annonce ce n’est pas grave puisque c’est le sujet du jour.

Qu’est-ce que le Projet Centennial ?

Ce projet s’inscrit dans une suite complète visant à étendre la portée des applications via des convertisseurs plus ou moins automatiques. Le but, soyons clair, c’est de combler le problème du peu de softs sur le Store Microsoft.

Après avoir tenté de séduire les développeurs Web en ayant introduit HTML/JS pour faire du WinRT, sans succès, Microsoft doit trouver d’autres moyens. Face à la motivation plus que moyenne des développeurs d’investir sur sa énième plateforme différente des précédentes malgré leurs atouts respectifs, MS doit se débrouiller tout seul pour gonfler son catalogue.

Dans la série de projets annoncés il y a Windows Bridge qui permet de convertir des applications iOS vers Windows 10. C’est une bonne astuce pour limiter l’investissement des développeurs et éditeurs et espérer voir le Windows Store s’étoffer. Concernant Windows Bridge cela ne sera pas totalement suffisant si Windows Phone reste sous les 2%, mais avec Surface Phone sur lequel tout le monde fantasme les choses pourraient enfin changer. Et il sera bien opportun de disposer de plus d’applications pour séduire les clients, ce qui par effet de spirale attirera des développeurs attirant par leurs applications de nouveaux clients. Un cercle enfin vertueux pourrait s’instaurer, il suffit juste de combler le manque d’apps pour attirer le chaland… Cette passerelle permet aussi de convertir des apps tablettes mais les Surfaces ne souffrent pas du même désert logiciel puisque WinRT est mort au profit de machines disposant d’un bureau classique s’ouvrant vers des millions de softs existants.

Et justement !

Ce sont ces millions de softs pour Windows Classic, qu’on appelle aujourd’hui CWA (Classic Windows Apps) pour que ça fasse plus djeun que Win32, qui intéressent Microsoft. Enfin est-on tenté de dire. Car en effet le Windows Store est aussi vide que les applications Windows Classic sont nombreuses !

le Projet Centennial vise ainsi proposer un moyen automatique de convertir des applications Win32 / .NET en Apps pour le Windows Store !

Avantages

On a bien compris l’avantage de ces passerelles pour un Windows Store trop vide. Le remplir est une absolue nécessité si Microsoft veut attirer des clients et ensuite des développeurs.

Mais il s’agit d’un jeu “gagnant-gagnant”. Car en transformant une application Win32 en Apps Windows Store le développeur / éditeur va y trouver plusieurs avantages :

  • D’abord offrir à ses applications un vrai Store, une vraie visibilité. C’est une opportunité fantastique au lieu de vendre son truc tout seul dans son coin sur son propre site Web.
  • Offrir une structure rassurante pour les clients. Au lieu d’acheter avec une carte bleue sur un site dont on ne sait rien, faire une acquisition par le Store d’une société telle que Microsoft est autrement plus rassurant. Et un prospect rassuré devient plus facilement un client !
  • Offrir une enveloppe aux installations MSI un peu complexes et dépassées. Les applications sont transformées en packages Windows 10 avec tout ce que cela suppose de test, de validation, de sécurisation aussi.
  • Offrir un système de mise à jour automatique intégré à l’OS. Chaque logiciel Win32 doit implémenter cela “à la main” avec des serveurs etc. En entrant dans la famille Windows Store les applications Win32 bénéficient de toute la logistique de mise à jour existante.
  • Offrir un look et des capacités modernes. Par cette transmutation les applis Win32 peuvent avoir leur tuile de menu et accéder à tout UWP.

Il existe certainement d’autres bénéfices mais ceux-là sont les principaux. Et ils comptent !

Désavantages

J’aime ne pas en rester à la présentation trop positive qui me ferait passer pour un VRP. Expert libre je dis tout !

Il existe bien quelques inconvénients, les premiers que je vois sont :

  • Automatique… j’attends de voir car on annonce tout de même des petites modifications à faire au code. Lesquelles, où ? On ne sait pas trop, mais il y aura tout de même un peu de boulot à faire. Cela n’est pas gênant en soi mais il faut le budgéter.
  • Store et taxe… Le Windows Store c’est super, cela offre une visibilité intéressante, mais surtout cela coute 30% de bénéfices offerts à Microsoft, la taxe de passage… Beaucoup d’éditeurs de logiciels refuseront de voir leurs revenus d’un seul coup amputés de 30%. Les patrons d’abord le refuseront et surtout leurs actionnaires ! Il faudra que l’exposition offerte par le Store soit au moins capable de combler la perte donc vendre 30% de softs en plus, ce qui parait assez illusoire. Mais il y a pire !
  • Store et prix… Beaucoup de logiciels Windows sont vendus des centaines ou des milliers d’euros, c’est le prix car ça coute cher un développement… Hélas le Store mettra les applications directement en concurrence dans une présentation assez standardisée. Difficile de faire une page entière avec un style, un branding qui marque la différence. Et plus loin, difficile de vendre une comptabilité à 2000 euros à côté d’autres apps qui sur le Store se vendent plutôt … quelques euros !!!

Cet aspect économique absolument pas pris en compte par Microsoft pour l’instant pourrait marquer du sceau de la mort cette belle entreprise avant même qu’elle ne soit délivrée sur le marché.

Ceux qui refuseront de passer leurs softs de 1000 euros à 2,99€ tout en laissant 30% sur ce prix continueront donc à vendre leurs produits de façon classique et se ficheront bien de Centennial… Microsoft espère ostraciser ces odieux frondeurs par la réputation du Store (paiement sécurisé, Microsoft grosse boite connue qui donne confiance au client, etc). Mais c’est un pari osé. Et faire une exception pour les applis Win32 ne semble pas possible. Pourquoi ceux qui jouent le jeu de UWP devraient verser 30% et ceux qui passent juste une appli Win32 à la moulinette pourraient voir ce pourcentage baisser ? Intenable pour Microsoft comme position.

Quant aux prix, tout dépendra si les premiers éditeurs à utiliser le Store de cette façon auront le courage de conserver leurs prix ou bien de se tirer tout de suite une balle dans le pied en s’alignant sur le prix des apps du genre lampe torche pour smartphone… S’il y a beaucoup d’apps à prix smartphone, cela dissuadera les gros éditeurs de se mouiller, et c’est le pétard Centennial qui le sera, mouillé !

Si je ne m’inquiète pas sur les capacités de techniques de Microsoft à fournir un Projet Centennial qui fonctionne, j’ai des doutes quant à leur compréhension du monde des affaires. Après Sinofsky qui voulait transformer les PC en grosses tablettes full screen, est-ce que Nadella voudrait transformer les grosses applis pour PC en marchandise de seconde zone à 1 euro ? … Ce serait une erreur aussi grosse à mon avis.

Mais je spécule, même si ce n’est pas bien difficile à faire devant des “breaking changes” aussi gigantesques. On verra quand Centennial sortira et on en rediscutera assurément !

La technique

Pour une fois je n’en parlerais pas car elle ne m’intéresse pas. D’une part parce qu’une moulinette n’est pas le genre de soft qui m’éclate et d’autre part surtout parce que rien n’est vraiment connu ni fixé… Alors attendons les previews au moins pour parler technique.

image

Ce qu’on sait, peu, c’est qu’on partira d’un MSI, donc un soft Win32 déjà près à installer, qu’il faudra visiblement l’installer sur un PC sous la surveillance de Centennial. Ce dernier notera tout ce que le MSI fera  : emplacements, utilisation de la registry, des librairies système ou tierces, etc.

A la fin Centennial recréera un répertoire où seront placés tous ces éléments, les vrais ou plutôt des remplaçants qui tromperont l’application et qui lui permettront de tourner sous Windows 10.

Les validations de type Store existeront donc toujours et un package de type Store sera produit en fin de course. On le déploiera de la même façon qu’une app UWP.

On sait aussi que l’application sera dans un conteneur Windows 10 mais que tout le reste sera exécuté dans un process Full Trust, ce qui permet d’échapper à la sandbox des apps UWP, ce qui semble indispensable aux applis CWA.

image

WPF une assurance pour le futur !

On le voit à tous ces projets, il y a des conséquences à tirer.

La première est que Microsoft ne prévoit pas la mort des applications Win32 avant longtemps, tellement longtemps qu’ils tentent via Centennial de leur donner une nouvelle jeunesse sans trop de travail côté développeur.

Et comme on parle d’applications XAML, on parle d’application WPF. Les applications Windows Forms ne passeront peut-être pas ou auront un look et des limitations telles que cela pourrait enfin tuer cette vieillerie.

En tout cas développer en WPF est donc encore plus que jamais une option des plus intéressantes ! D’une part on dispose d’un logiciel tournant sur toutes les configurations Windows principales (PC et tablettes Surfaces) via un MSI standard et ce dès aujourd’hui, et d’autre part quand Centennial sera disponible il n’y aura pas grand chose à faire pour pousser ces applis sur le Store et les promouvoir encore mieux !

On pourrait même voir Centennial comme contre-productif pour Microsoft puisque les développeurs ont aujourd’hui tout intérêt à développer en WPF pour la majorité des PC du monde entier en ayant l’assurance que plus tard un portage automatique se fera sur UWP. Cela ne force pas trop à passer à cette plateforme sauf besoins immédiats de cross-form-factors, mais avec un marché Windows Mobile à 2% pas certain que cela soit très motivant.

Je ne serai pas aussi naïf non plus. Faire de l’UWP dès aujourd’hui c’est acquérir une compétence particulière et offrir tout de suite une UX moderne à ses utilisateurs. C’est aussi s’insérer dans une logique multi form-factors, dans le système Continuum qui et génial, etc. Il y a donc de vrais choix à faire.

Mais j’adore WPF et j’aime voir que Microsoft a sorti il y a peu la version 4.6.1 qui offre des fonctionnalités UWP à WPF. J’aime voir aussi que ces applications seront “UWP’isable” simplement via une passerelle dans le futur si Windows 10 et UWP s’imposent.

Conclusion

Le Projet Centennial est une partie de la nouvelle stratégie Microsoft qui consiste à gonfler son Store non plus en attirant des développeurs Web qui ne sont d’ailleurs jamais venus mais en transformant directement des logiciels iOS ou Win32 en apps Windows 10.

Et oui ! Suis-je bête a du se dire Nadella en se tapant le front un matin… On va toujours chercher très loin ce qui est tout près de soi… Pour Windows 10 qu’y-a-t-il de mieux que de piocher dans le stock immense de logiciels Windows ? ! Le catalogue le plus gros de tous les OS avec de belles applis qui ne demandent qu’à s’étaler sur un Store…

Encore faut-il que l’opération soit économiquement rentable pour les éditeurs sinon une fois encore on aura le droit à des milliers de petites applis bien nases qui n’aideront pas à faire monter le Store en qualité…

J’espère que le pragmatisme de Nadella l’aidera à faire aussi bien dans le respect des prix du marché qui conditionnent la vie et la survie des éditeurs de logiciels qu’il sera assurément capable de fournir une technique au point. Microsoft créé les techniques les meilleures. Ils ne savent pas toujours les vendre. Espérons qu’avec le temps ils sauront aussi peaufiner cet aspect essentiel ! Apple attire des développeurs car ils gagnent de l’argent. Si Microsoft propose aux éditeurs de soft de diviser leurs revenus par un facteur 1000, cela risque de moins bien marcher… sans trop se risquer ni être un devin exceptionnel… Ah que j’aimerais que Nadella m’appelle plus souvent pour me demander mon avis Sourire

Wait and see !

Et Stay tuned !

blog comments powered by Disqus