Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Xamarin Studio joue à cache-cache sous Windows ?

Etonnante découverte aujourd’hui, plus de Xamarin Studio sous Windows ? Mais il faut d’abord que je vous explique comment tout cela est arrivé…

Tout à commencé par une connerie du chat…

J’adore ces animaux étranges que sont les chats, peut-être un peu moins que les chiens justement parce que la propension des chats à faire des conneries est au-delà de l’imaginable, c’est inné, viscéral, “by design”. On en rit souvent mais parfois moins…

A part mon bloc sténo et mon crayon noir tout ce qui est dans mon bureau s’évalue soit en centaines ou milliers d’euros soit en centaines d’heures voire années de boulot. Le reste de la maison n’a pas grande importance j’y vais assez peu il faut dire. Pas un truc qui ne soit pas précieux dans ce sanctuaire, au moins à mes yeux.

Laisser un chat circuler dans un tel environnement est dangereux, très dangereux. Et bien que souvent il soit dehors, le mien aime bien venir zoner dans le bureau (les chats sont des branleurs c’est connu). Surtout à l’approche de l’hiver, la pauvre bête (et son gros manteau de fourrure, fumiste de chat!).

Bref, cet animal plutôt obstiné voulait passait d’un côté à l’autre de mon clavier et devant mon refus assez ferme de me faire casser les pieds a essayé de passer derrière les écrans. Là où se trouve bien planqué un disque de 3To directement connecté au PC principal pour en assurer la sauvegarde permanente de l’OS et des logiciels, les datas étant en miroir sur les NAS.

Un truc qui ne sert pas souvent, un backup de l’OS…

Ce ### de chat à donc décider de passer par dessus le disque dur, et je ne sais pour quelle raison, tous les deux ont chu avec fracas…

Les chats retombent sur leurs pattes c’est bien connu, mais pas les disques durs. Ils tombent sur la tête et ça fait mal.

Les tests Western Digital ont été vite très clairs et très honnêtes avec moi : trop de secteurs défectueux, réparation impossible.

Direction la poubelle.

Lois de Murphy

Vous allez me dire qu’en dehors du prix du disque (ce qui fait tout de même presque un an de croquettes à chat je suppose en tout cas au prix auquel je l’avait payé à l’époque)  il n’y a pas de quoi … fouetter un chat.

“Je n’ai jamais tué de chat…” chantait Brel … Poussé par un élan de magnanimité j’ai donc moi aussi renoncé au projet de le faire rôtir aux herbes pour le diner bien que l’idée ne soit très prégnante et qu’elle me trotte encore dans la tête (aux herbes ou à la moutarde ? j’hésite), et vous allez comprendre pourquoi.

Car c’est là qu’entre en scène les lois de Murphy.

Tout ce qui peut aller mal ira mal”.

Et son corollaire d’une sagesse infinie “Murphy était un optimiste”.

Car deux jours plus tard, le regard dans le vague et en me dirigeant vers la cuisine pour me faire un café salutaire je passe par mon bureau et j’allume nonchalamment le PC principal d’un geste automatisé dans mon cerveau reptilien. Même dans le noir, même avec une nuit blanche, j’arrive toujours à trouver le bouton qui donne vie à la machine sacrée qui pour me remercier émet toujours quelques brassées de vent comme un oiseau de feu qui s’ébroue après un long sommeil...

BSOD

Très rapidement Windows 10 m’affiche un bel écran bleu me disant qu’une erreur s’est produite, impossible de booter. Et trois écrans bleus en même temps, c’est beau, ça jette mais surtout ça ne se loupe pas, même encore embrumé de sommeil.

Après une journée et demi à faire tous les tests possibles, toutes les gymnastiques envisageables, toujours la même erreur.

Pas un indice, même les logs d’erreur indiquaient “le système a démarré correctement”… Il y a des développeurs chez Microsoft qui ont un sens de l’humour que j’ai du mal à comprendre…

Je vous entends bien… Et le backup alors ?

Je viens de l’expliquer plus haut 48h plus tôt le chat a tué le disque de sauvegarde de l’image système. Si pour les data j’ai trois NAS en RAID 5 qui se copient les uns les autres plus des disques “volants” (au cas où), pour l’OS j’avoue qu’un seul disque de sauvegarde semblait suffisant. Après tout l’OS ça se récupère sur MSDN.

Oui et non.

Car en général ma machine principale est équipée de tellement de logiciels et de tellement de licences que la perte est presque aussi grande que celle des données.

Me voici donc avec un disque à la poubelle, le nouveau pas même encore commandé, plus de sauvegarde de l’OS et un Windows 10 qui refuse le démarrage du soir au lendemain sans aucune possibilité de trouver une feinte pour corriger le problème (dont je n’ai jamais su la raison puisque les logs des analyses différentes disaient que tout était ok…).

Et Xamarin Studio là dedans ?

J’y viens.

Tout réinstaller

Reformater, remettre un Windows 10 ça prend du temps (surtout que même après un formatage le setup de Windows 10 ne voulait obstinément que réparer le Windows qui avait pourtant disparu, pas au point leur truc).

Ce n’est que le début du voyage. Un à un il faut ensuite réinstaller les softs en commençant par les plus importants.

Donc assez vite, j’en suis arrivé à Visual Studio.

Plus de Xamarin Studio

J’en profite donc pour télécharger sur MSDN la dernière version SP3 pour “aller plus vite”. 4 Go plus tard via ADSL c’était prêt pour lancer le setup (je passe les 3h de téléchargement qui suivent occupées à se faire un steak, déjeuner, reprendre un café, faire jouer le chien, vérifier que le chat ne traine plus dans la zone d’exclusion anti-chat, etc). L’avantage de l’ADSL sur le câble c’est qu’on a plein de temps pour regarder BFM et se tenir au courant de la misère du monde (et disséquer les manipulations des médias dont BFM est un vaillant zélateur).

Une fois l’installation lancée il ne reste plus qu’à aller se refaire un autre steak ou un autre café, ou de revoir les mêmes infos de BFM qui passent en boucle toute la journée. Un informaticien alcoolique ne doit pas vivre vieux, on a tellement de temps pour boire des coups… Car c’est long le setup de VS, même sur une machine rapide avec des SSD ! D’autant plus long qu’il reste plein de trucs à télécharger notamment pour Xamarin comme le SDK Google et les images pour les émulateurs.

Enfin arrive le moment de tester le setup pour passer à toute la tonne d’autres softs qui doivent être installés.

VS marche bien, tout semble ok. Donc je passe à Blend. Ok aussi. Et puis je cherche à lancer Xamarin Studio.

Pas de Xamarin Studio.

Je vérifie mon installation, tout est bien coché.

Je tourne en rond dans les paramètres des uns et des autres, puis fatalement j’en arrive à farfouiller sur le web.

Google est sympa et donne le lien. Je me rends sur le site de Xamarin :

image

Je clique et que vois-je ?

image

Je me dis que j’ai du faire une bêtise, je recommence. Toujours pareil.

Je re-recherche sur le web, toujours pareil j’arrive systématiquement à cette page.

je navigue sur le site Xamarin, idem.

Sauf que j’y trouve bien l’historique des versions de Xamarin Studio, la dernière étant de juin, la 6.1. Elle n’a pas pu s’envoler en si peu de temps ! D’autant que je l’avais sur le PC avant les “événements” relatifs à l’autre bestiole poilue.

Je farfouille encore (ça en fait du temps perdu tout ça, quand le chat va recevoir ma facture il rigolera moins je vous le dit !).

Après bien des déboires je fini par tomber là dessus :

image

Le site de MonoDevelop. Et là il est possible de télécharger Xamarin Studio 6.1 !

Je télécharge et je teste, mais ça ne marche pas très bien, il faut un GTK#.

Là il faut aller le chercher sur mono-project.com.

Après quoi Xamarin Studio s’installe correctement (et très vite) et possède même le login habituel sur le compte Xamarin (si on en possède un ce qui fait passer la version Community en version Business et ses quelques avantages qui datent de mon abonnement lorsque le produit était encore payant).

Xamarin Studio est toujours là, mais…

Je n’ai trouvé aucun post de blog, rien sur cette étonnante disparation “en douceur” de Xamarin Studio.

Bien entendu je pense comprendre que sur Windows Microsoft ne souhaite peut-être pas maintenir une forme de concurrence entre Visual Studio et Xamarin Studio surtout avec VS Code qui essaye lui aussi de prendre sa place.

Mais je trouve cela un peu dérangeant que tout se passe de façon si sournoise, sans annonce.

A moins d’un truc énorme qu’on m’aurait caché, je n’ai pas trouvé la moindre info sur cet escamotage.

Rien, vous tournez le dos cinq minutes et pouf! plus rien, rien sur le web, vous arrivez chez Xamarin (enfin MS) qui vous dit de télécharger Visual Studio alors que vous cliquez sur Xamarin Studio…

Je trouve le procédé peu élégant et peu soucieux de “l’expérience utilisateur”.

Conclusion

A cause de ce #&## de chat je perds pas mal de temps, surtout que Microsoft met son grain de sel pour compliquer les choses… Plus de Xamarin Studio sous Windows, je peux le comprendre mais pourquoi ne pas l’expliquer ? Pourquoi ne pas donner le lien de téléchargement pour ceux qui veulent l’utiliser ?

En revanche grâce à ce **#=&”# de chat cela vous évitera de vous poser des questions dans le cas d’un nouveau setup…

Les mauvaises actions des uns peuvent servir en bien à d’autres, j’essaye de positiver ! J’y retourne c’est loin d’être fini !

Aux herbes ou à la moutarde ? Ah la la, j’hésite, j’hésite…

Stay Tuned !

blog comments powered by Disqus