Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Silverlight 3 (+WPF) : Hatching Effect gratuit + Sources

Les pixel shaders de Silverlight 3 fournis "out of the box" ne sont que deux : le drop shadow et le blur. Mais comme cela était prévisible de nombreux programmeurs exercent leur talent en créant de nouveaux effets...

Forcément l'équipe Microsoft de la suite Expression est très bien placée pour ce genre d'exercice et elle nous propose via son blog un effet de crayonnage assez bien fait. Le tout avec install pour automatiquement voir l'effet dans les palettes de Blend 3 mais aussi avec le code source pour l'étudier et faire ses propres effets.

Le mieux est de vous rendre directement sur le blog de l'équipe Expression, et plus particulièrement sur le billet présentant le Hatching effect. Source et install sont téléchargeables depuis le billet.

A noter, l'effet fonctionne aussi avec WPF selon ce qui est dit mais je n'ai testé que sous Silverlight.

Stay Tuned !

Silverlight : Application transparente

Il est tout à fait possible de rendre une application (ou une fenêtre) Silverlight transparente, c'est à dire que son contenu apparaîtra sur la couleur de fond du site hôte. Cela peut s'avérer très utile pour des petits morceaux de Silverlight placés sur un site Html ou Asp.net, pour créer une barre de menu par exemple. Si la charte couleur du site est modifiée il ne sera pas nécessaire de modifier et recompiler la ou les applications Silverlight.

Pour arriver à ce résultat il faut faire deux choses simples dont la syntaxe dépend de la nature de la page où s'insère le plugin (ASP.NET ou HTML)

exemple ASP.NET :

<asp:Silverlight PluginBackground="Transparent" Windowless="true" ID="Menu" runat="server" 
Source="~/ClientBin/Menuxap" MinimumVersion="xxxxx"  />  

exemple HTML :

<object data="data:application/x-silverlight," type="application/x-silverlight-2-b2" > 
<param name="source" value="ClientBin/Menu.xap"/> 
<param name="onerror" value="onSilverlightError" /> 
<param name="pluginbackground" value="Transparent" /> 
<param name="windowless" value="true" />  
</object>   

Les deux paramètres importants étant : PluginBackgrounf et Windoless .

Par défaut une application Silverlight occupe 100% de la fenêtre hôte, dans le cas d'une barre de menu ou d'un autre type de fenêtre intégré à une page ASP.NET/HTML on ajoutera donc dans les balises la déclaration de la hauteur et de la largeur exacte qu'on souhaite réserver pour le plugin. Bien entendu le contenu de l'application Silverlight doit être dépourvu d'arrière plan, cela va sans dire, sinon, transparence ou non, c'est lui qui sera affiché et non le background de la page hôte...

 

Silverlight 3 : La multi-sélection

Parmi les petites évolutions de Silverlight 3 qui ne méritent pas un article de fond mais qu'il faut noter tellement elles simplifient les choses, j'apprécie le support de la multi sélection dans les ListBox.

La nouvelle propriété s'appelle sans malice : SelectionMode et elle peut prendre les valeurs suivantes : Single, Multiple, Extended. En mode Single on retrouve le comportement par défaut mono sélection. Les deux autres modes permettent d'accéder au comportement multi sélection. En mode Multiple la sélection s'opère par le clic sur un item, en enfonçant Ctrl ou Shift. Le mode Extended fait que le Shift permet de sélectionner des étendues.

Jouez avec notre ami Casimir dans l'exemple ci-dessous, et grâce à la nouvelle ListBox Silverlight 3 confectionnez votre propre Gloubiboulga en partant de la recette originale et de ses options (pour les plus gourmands !) :

[silverlight:source=/SLSamples/MultiSelect/MultiSelect.xap;width=411;height=203]

Bon appétit, et... Stay Tuned !

Silverlight 3 : Styles Cascadés (BasedOn Styles)

Toujours dans ma petite série sur les nouveautés de Silverlight 3 je vais vous présenter aujourd'hui une feature plaisante : les styles cascadés.

En soi rien de nouveau à l'ouest puisque c'est le principe même des feuilles de styles CSS (qui y puisent d'ailleurs leur nom). Mais le CSS s'applique à quelques éléments simples HTML alors que là nous parlons de styles Silverlight, c'est à dire d'objet complexes pouvant définir tout un visuel, animations comprises.

[silverlight:source=/SLSamples/BasedOnStyle/BasedOnStyle.xap;width=405;height=150]

Dans l'application Sivlerlight 3 ci-dessus (fonctionnelle, ce n'est pas une capture écran), vous voyez 4 boutons. Tous sont des boutons standard du framework.

  • Le premier, intitulé "Base SL" possède le style Silverlight par défaut
  • Le second, "Normal" est décoré par le style "BoutonNormal"
  • Le troisième "Gros" est décoré par le style "BoutonGros"
  • Et le quatrième "Alarme" est décoré par le style "BoutonGrosAlarme"

Visuellement c'est plutôt moche, je vous l'accorde, mais le but du jeu est de voir l'effet du cascading styling...

Le style "BoutonNormal" est défini comme suit :

<Style x:Key="BoutonNormal" TargetType="Button">
     <Setter Property="Width" Value="90" />
     <Setter Property="Height" Value="30" />
     <Setter Property="HorizontalAlignment" Value="Left" />
     <Setter Property="VerticalAlignment" Value="Bottom" />
     <Setter Property="BorderThickness" Value="2"/>
</Style>

Là où les choses deviennent plus intéressantes, c'est dans le style "BoutonGros" ci-dessous où l'on voit apparaître l'attribut BasedOn qui permet de fonder le style courant sur celui qu'on indique :

<Style x:Key="BoutonGros" 
         BasedOn="{StaticResource BoutonNormal}"
         TargetType="Button">
  <Setter Property="Width" Value="180" />
  <Setter Property="Height" Value="60" />
  <Setter Property="FontFamily" Value="Comic Sans MS"/>
</Style>

Enfin, le dernier style se fonde lui-même sur le précédent par le même mécanisme, le niveau de cascading n'étant pas limité. On peut voir notamment que le changement de famille de fonte introduit dans le style "BoutonGros" s'est propagé au style "BoutonGrosAlarme" (fonte Comic).

<Style x:Key="BoutonGrosAlarme" 
         BasedOn="{StaticResource BoutonGros}"
         TargetType="Button">
  <Setter Property="Width" Value="160" />
  <Setter Property="Height" Value="40" />
  <Setter Property="FontSize" Value="18"/>
  <Setter Property="FontWeight" Value="Bold"/>
  <Setter Property="Foreground" Value="Red"/>
  <Setter Property="BorderThickness" Value="4"/>
  <Setter Property="BorderBrush" Value="#FFFF0202"/>
</Style>

Voilà, c'est tout simple, mais cela peut radicalement simplifier la création de gros templates pour des applications. Tous les avantages du Cascading Style Sheet de HTML dont l'intérêt ne se démontre plus, mais appliqué à des objets et à la sophistication de Silverlight. Que du bonheur...

Bon Styling,

...Et Stay Tuned !

Silverlight 3 : L'Element Binding

L’Element Binding est une nouvelle feature de Silverlight 3 déjà présente sous WPF.

L’Element Binding définit la capacité de lier les propriétés des objets entre eux sans passer par du code intermédiaire. Cette possibilité existait déjà sous WPF, on la retrouve désormais sous SL3.

Pour simplifier prenons l’exemple d’un panneau d’information, par exemple un Border avec un texte à l’intérieur. Imaginons que l’utilisateur puisse régler l’opacité de cette fenêtre par le biais d’un Slider. (ci-dessous l'application exemple pour jouer en live).

[silverlight:source=/SLSamples/EBinding/EBinding.xap;width=452;height=240]

On place quelques éléments visuels sous le Border (ici des rectangles) afin de mieux voir l’effet du changement d’opacité.

Trois méthodes s'offre à nous pour régler le lien entre le Slider et l'opacité du Border. J'appellerai la première "méthode à l'ancienne", la seconde "méthode du certifié" et la troisième "méthode Silverlight 3". Les trois ont leur intérêt mais si vous êtes très pressé vous pouvez directement vous jeter sur la 3eme solution :-)

Méthode 1 dite « à l’ancienne »

Le développeur Win32 habitué aux MFC ou à des environnements comme Delphi aura comme réflexe immédiat d’aller chercher l’événement ValueChanged du Slider et de taper un code behind de ce type :

MonBorder.Opacity = MonSlider.Value ;

Ça a l’avantage d’être simple, efficace, de répondre (apparemment) au besoin et de recycler les vielles méthodes de travail sans avoir à se poser de questions…

Méthode 2 dite « du certifié »

Ici nous avons affaire à un spécialiste. Son truc c’est la techno, suivre les guide-lines et écrire un code qui suit tous les dogmes de l’instant est un plaisir intellectuel. Parfois ses solutions sont un peu complexes mais elles sont belles et à la pointe de la techno !

Conscient que la solution « à l’ancienne » a un petit problème (en dehors d’être trop simple pour être « belle », elle est one way, le slider modifie l'opacité du border mais l'inverse ne fonctionne pas) il va chercher une solution objet élégante répondant à l’ensemble des cas possibles couvrant ainsi le two way, considération technique trop technophile pour le développeur du cas précédent.

Ici forcément ça se complique. C’est techniquement et intellectuellement plus sexy que la méthode « à l’ancienne » mais cela réclame un effort de compréhension et de codage :

Il faut en fait créer un objet intermédiaire. Cet objet représente la valeur du Slider auquel il est lié lors de son instanciation. Quant à l’objet Border, sa propriété Opacity sera liée par Data Binding standard à l’objet valeur.

Voici le code de la classe de liaison :

public class ValueBinder : INotifyPropertyChanged
       {
             public event PropertyChangedEventHandler PropertyChanged;
             private Slider boundSlider;
             public ValueBinder(Slider origine)
             {
                    boundSlider = origine;
             }
 
             public double Value
             {
                    get { return boundSlider==null?0:boundSlider.Value; }
                    set {
                           if (PropertyChanged!=null)
                                  PropertyChanged(this,
                                    new PropertyChangedEventArgs("Value"));
                           boundSlider.Value = value;
                    }
             }
       }

Cette classe, ou plutôt l’une de ses instances, servira a représenter la valeur courante du Slider. Ce dernier est lié à l’instance lors de la création de cette dernière (voir le constructeur de la classe ValueBinder ci-dessus).

Comment utiliser cette classe ?

La première chose est qu’il faut en créer une instance, cela peut se faire dans le code XAML ou bien dans le code behind de la façon suivante (dans le constructeur de la page par exemple) :

var valueBinder = new ValueBinder(slider);

Maintenant il suffit dans le code XAML de lier les deux objets à la valeur de la classe intermédiaire, par Data Binding :

Côté Slider, le code est :

<Slider x:Name="slider"Value="{Binding Value, Mode=TwoWay}"/> 

Côté Border :

<Border x:Name="borderInfo"Opacity="{Binding Value, Mode=TwoWay}"> 

Ne reste plus qu’à rendre visible l’objet intermédiaire par exemple en en faisant la valeur courante du DataContext de l’objet LayoutRoot :

LayoutRoot.DataContext = valueBinder;

Et voilà ! Ne reste plus qu’à compiler et vous le plaisir de voir que l’opacité du Border change bien lorsque le Slider est déplacé.

La chaîne est la suivante : la modification de la position du Thumb entraîne dans le composant Slider la modification de la valeur de la propriété Value. Comme celle-ci est liée par Data Binding TwoWay à la propriété Value de l’objet intermédiaire cette propriété va se trouver modifiée dans le même temps. Comme le Setter de la propriété notifie le changement de valeur de la propriété (la classe implémente INotifyPropertyChanged) et comme la propriété Opacity du Border est elle aussi liée par Data Binding à la propriété Value de l’objet intermédiaire, le Border sera « prévenu » du changement de valeur et sa propriété Opacité sera immédiatement modifiée pour recevoir la valeur courante de Value de l’objet intermédiaire ! C’est pas fun tout ça ? (hmmm j’en vois un qui suit pas là bas au fond… !).

Vous allez me dire, TwoWay, on veut bien te croire mais on ne le voit pas là … Pour l’instant cela se comporte exactement comme la première solution, juste qu’il faut avoir un niveau de certifié pour comprendre…

C’est pas faux. C’est pourquoi je vais maintenant ajouter un petit bout de code pour faire varier la valeur de la propriété Opacity du Border. Le plus simple est de gérer la roulette de la souris dans le Border :

<Border x:Name="borderInfo"MouseWheel="Border_MouseWheel"> 

Et dans le code behind :

private void Border_MouseWheel(object sender, System.Windows.Input.MouseWheelEventArgs e) 
             { 
                    borderInfo.Opacity += e.Delta/1000d; 
                    e.Handled = true;
             }

Il suffit maintenant de faire rouler la molette au dessus du Border pour en changer l’opacité. Le TwoWay ? Regardez bien : le curseur du Slider avance ou recule tout seul… Pour éviter que la page HTML contenant le plugin Silverlight ne se mette à scroller il faut bien entendu indiquer que l'événement est géré (Handled=true) ce qui est fait dans le code ci-dessus.

Cette solution est élégante, complète mais complexe. Elle reste l’approche à préconiser dans tous les cas du même type car, on le voit bien, si la première solution est simple, elle n’est pas complète. Complexifier par plaisir est un mauvais réflexe, mais ne pas voir qu’une solution est trop simpliste est aussi un défaut qu’il faut fuir !

Bref, sous Silverlight 2 la solution présentée ici est une bonne solution. Sous Silverlight 3 qui supporte le Binding direct entre éléments (comme WPF) nous allons pouvoir faire plaisir à la fois au développeur du premier cas et à celui du second :

Méthode 3 dite « Silverlight 3 »

Comment marier le reflexe (plutôt sain) du premier développeur de notre parabole de vouloir faire vite et simple avec l’exigence intellectuelle (tout aussi saine) du second qui implique de faire « complet » ?

Pour illustrer l’Element Binding de façon simple, prenons un Scrollbar en mode horizontal et un Slider en mode vertical.

Et regardons le code XAML de leur déclaration :

<ScrollBar x:Name="scrollA"Value="{Binding Value, ElementName=sliderB, Mode=TwoWay}"/> 
 
<Slider x:Name="sliderB"Value="{Binding Value, ElementName=scrollA, Mode=TwoWay}" /> 

Et c’est tout ce qu’il y a à faire pour obtenir une solution complète, élégante, sans code behind et très facile à mettre en œuvre ! Merci Silverlight 3 !

En début de billet vous pouvez jouer avec les deux dernières implémentations (je n’ai pas implémenté la méthode 1) .

Vous pouvez aussi télécharger le code du projet (Blend 3 ou VS2008 avec les extensions SL3) : elementBinding.zip (61,43 kb)

Pour d'autres nouvelles, Stay Tuned !

Devoir de vacances

J'ai pris quelques jours de vacances bien mérités. Mais comme un geek ne part jamais sans son portable, forcément ça a été studieux !

Vous avez pu lire mes deux derniers billets, "Xaml l'ami des artistes" qui présente Enaxos Art, une petite vitrine Silverlight de travaux graphiques, ou bien hier l'annonce de la sortie de Silverlight 3 final et de Blend 3 RC avec Sketchflow.

Hélas les vacances se terminent. Mais comme je suis un filou et que mardi est férié, le retour ne se fera que Mercredi. Encore 48h de bonheur et de farniente à goûter aux joies des effets de perspectives 3D de Silverlight 3 et des nouveautés de Swift 3D de Electric Rain dont la V6 vient de sortir et avec laquelle je m'amuse bien !

Très vite la rentrée va approcher et avec elle les bonnes résolutions qu'on ne tient jamais. C'est tous les ans la même chose, alors en m'y prenant presque deux mois avant j'espère bien trouver cette année des résolutions tellement vagues qu'il ne sera pas vraiment possible de dire que je ne les ai pas tenues ! "Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d'en être les instigateurs" disait sagement Cocteau !

Pour rester dans la sagesse populaire je vous prépare quelques tutors sur toutes ces nouveautés car comme le dit cette fois-ci le vieux romain qui sommeille en chaque auteur : Qui scribit bis legit ! (celui qui écrit lit deux fois !).

Ave ! Et bronzez bien à l'ombre de vos portables (le soleil c'est dangereux pour la peau, l'eau des plages est pleine de colibacilles fécaux et les rues sont bondées de touristes, mieux vaut donc rester au frais à développer et à se former !).

Stay tuned !

Xaml, l'ami des artistes

XAML, comme le savez, est au coeur de WPF et de Silverlight. Sa puissance, doublée par celle du Framework et de langages comme C#, en fait une machine de guerre sans équivalent pour qui veut développer des applications modernes, c'est à dire efficaces techniquement mais "lookées". 

Mais si XAML est l'ami des développeurs, il est aussi celui des artistes !
Il créé un lien entre deux mondes parallèles : celui des métiers IT et celui des métiers de l'art, graphisme, vidéo, son et musique.

Démontrer une nouvelle technologie est généralement assez facile, il suffit de se former et d'écrire un article et des exemples. Mais comment "démontrer" et rendre tangible ce lien immatériel entre informatique et art créé par XAML ?

Car une application aujourd'hui, en plus du fonctionnel, c'est aussi de l'image et du son. De l'interface, mais aussi de la "promo" visuelle, des vidéos, de la musique, des logos.

Evoquer ce lien entre art et technique, c'est la finalité de E-Naxos Art, une démo Silverlight 2 qui permettra peut-être de réveiller l'artiste qui sommeille en vous et vous inciter à vous lancer dans WPF et Silverlight si vous hésitez encore !

Pour l'instant l'application est en bêta et elle n'est pas encore très fournie. Il y a tout de même à voir des vidéos en 3D, des dessins et des bouts de sons ou de musiques. Tout cela sera complété au fil du temps.

Alors pour mieux comprendre le mariage entre "art" et technologie que matérialise XAML, bonne visite sur E-Naxos Art !

Et Stay tuned !