Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Nokia, la nouvelle locomotive de Phone 7 ?

[new:25/02/2011]En annonçant l’adoption de Windows Phone 7 comme OS principal pour sa gamme de Smartphones, Nokia vient enfin, peut-être, de donner le coup de fouet indispensable pour véritablement lancer WP7.

Le nouveau PDG de Nokia avait annoncé de grands changements et toutes les spéculations étaient permises, notamment le rapprochement avec Microsoft, ancien employeur de ce même PDG. Mais il s’agissait de rumeurs.

Aujourd’hui c’est chose faite, Nokia annonce l’adoption de WP7 comme OS principal de ses Smartphones, la mise sur la touche de MeeGo, et l’abandon de Symbian qui peinait à attirer des développeurs.

Nokia, le 1er constructeur mondial de téléphones mobiles, est un poids lourd et un géant sur le marché, malgré ses difficultés face à iOS et Android qui, on en fait tout un bruit, ne reste qu’un petit segment, celui des Smartphones (appelé à se développer, certes, et très juteux en raison de la vente d’applications). Pour se donner une idée, Nokia c’est près de 500 millions d’unités vendues en 2010, alors que Apple et son succès dont on parle tous les jours ne pèse qu’un peu moins de 3% du marché global de la téléphonie, là où Nokia en représente près de 40% !

Mais Nokia perd des points régulièrement depuis un moment. L’échec (relatif) de Symbian et de MeeGo, très cher à développer et toujours pas releasé, ainsi que le grignotage par le bas du marché d’entrée de gamme et des pays émergents par des constructeurs chinois ont mis en péril le colosse. Le changement récent de direction laissait entrevoir le nécessaire électrochoc pour réveiller le géant qui s’assoupissait et se faisait distancer tous les jours un peu plus. 

En adoptant un OS signé Microsoft, dont c’est le métier, Nokia se libère du poids d’un développement couteux et hasardeux tout en s’assurant un nombre plus importants d’applications qu’en jouant cavalier seul face à Apple et Google.

Mais en apportant OVI Maps, un navigateur gratuit, à WP7, ainsi que la solidité de sa réputation en termes de qualité, fiabilité et R&D, Nokia offre à WP7 un constructeur.

Car Apple se bat pour lui-même, contrôlant toute la chaine, de l’OS à la machine. Et Android, sous couvert de gratuité, s’est vite imposé chez les constructeurs qui savaient ne pas avoir les moyens de concevoir un OS. Fabriquer du hardware est facile, ce ne sont pas les chinois qui me contrediront. Du bon software, voire un OS, c’est une autre affaire...

Mais WP7, excellent OS n’est malheureusement qu’un OS, sans machine, et payant.

Microsoft se retrouve découplé de ses clients finaux ne maitrisant pas la partie hardware et donc la vente de son OS : WP7 n’est adopté qu’en fonction de la “bonne volonté” des constructeurs ne voulant pas se vendre à Google (Apple, comme d’habitude, ne vend pas son OS).

Or, on peut constater que cette “bonne volonté” n’est pas vraiment, jusqu’à aujourd’hui, très dynamique. Quelques constructeurs ont bien sorti des téléphones WP7 mais sans réelle passion et cela se voit et se sent. Ils se ressemblent tous et non pas d’atout excitant ou “killer” pour l’acheteur, ce dernier se tâte, attend ou passe à Android. WP7, pour l’instant, c’est juste un “bon choix” pour qui ne veut pas se vendre à Apple ou Google et en même temps c’est un choix risqué tellement il semble osé de vouloir attaquer l’iPhone, lui-même doublé par l’outsider Android... Du coup WP7 ne démarre pas en trombe, ce qui était prévu de toute façon. Mais si cette situation s’éternisait c’est l’avenir même de l’engagement de Microsoft sur ce segment qui pourrait être remis en question. De fait, Microsoft et Nokia sont dans une position similaire et peu envieuse : des colosses aux pieds d’argile, des géants de renom qui pourraient tout simplement se retrouver définitivement éjectés du monde si juteux des Smartphones...

Quelques constructeurs ont bien fait voir des téléphones WP7 mais ils peinent à convaincre, peinent à être mis sur le marché, peinent à être originaux, on ne sent pas le feu sacré, l’envie de s’éclater, de faire un truc “super ouf” pour détrôner Apple ou Google. Juste un geste pour ne pas fâcher un partenaire de la taille de Microsoft... C’est en tout cas l’impression que cela donne.

Mais comment leur en vouloir... Microsoft, en ne maitrisant pas sa gamme de hardware, a joué gros en tentant de concurrencer Apple et Google. L’un maitrisant tout, l’autre offrant tout. WP7 ne faisant ni l’un ni l’autre.

C’est étonnant que Microsoft puisse ne pas tirer enseignement de sa propre expérience. Par exemple avec la XBox dans le domaine du jeu familial, ils n’ont pas juste sorti XNA laissant le soin à des fabricants de consoles d’adopter ou non leur environnement. S’ils avaient agi de la sorte, on ne parlerait plus de XNA ni de XBox ! Ils ont maitrisé de bout en bout la XBox et ils en ont fait un succès. Ne pas agir de même pour la téléphonie est une grosse erreur de stratégie. D’autant que les deux marchés se ressemblent farouchement en termes de concurrence, de cible et de motivation d’achat. Ne pas réutiliser une recette qui a marché pour la XBox et qui a marché pour l’iPhone chez Apple, c’était un pari très risqué.

L’association avec Nokia est donc une excellente nouvelle car enfin un constructeur va se battre et prendre des risques pour vendre WP7, ce que Microsoft aurait du faire dès le départ au lieu de bâtir une stratégie se reposant uniquement sur le bon vouloir de constructeurs tiers n’ayant aucun intérêt réel à pousser WP7.

C’est peut-être la chance qui manquait à WP7 pour devenir une vraie alternative crédible à Android et à l’iPhone. En ayant un vrai constructeur réellement investi, WP7 peut maintenant espérer devenir un standard incontournable et de prendre enfin la part de marché qu’il mérite.

Avec  2 millions de WP7 vendus et une part de marché 4 à 5 fois moins grande que celle de Google (qui pèse un peu moins de 30% lui-même de ce même marché), WP7 est bien en retard. Mais cet OS est jeune (sorti en octobre dernier) et va disposer maintenant d’une assise hardware séduisante (Regardez la gamme Nokia, il y a des choses bien plus sexy que les HTC ou LG WP7).

Souhaitons que cette annonce marque la date de la véritable sortie de WP7 !

Alors pour ceux qui ont hésité à prendre le premier train, faute de disposer de bons téléphones, n’ayez plus peur de télécharger le toolkit et l’émulateur pour développer vos applications, bientôt il y aura sur le marché des Nokia innovants supportant WP7, et cela risque de tout changer...

Pour information, WP7 se programme avec Silverlight (et XNA pour les jeux). Donc pour un développeur .NET, c’est juste un peu de temps de prise en main pour être opérationnel. A vos claviers !

Stay Tuned...

blog comments powered by Disqus