Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Silverlight 3: Accélération GPU et cache image

Dans un récent billet sur les Pixel Shaders (effets bitmap) j'avais, par un raccourci de pensée un peu rapide, associé trop facilement les capacités d'accélération graphique GPU de Silverlight 3 avec celles de WPF. Or il existe des nuances très sensibles entre les deux implémentations.

Par souci de rigueur j'ai modifié le billet original en lui ajoutant les précisions nécessaires mais les corrections de billets ne sont pas propagées par feedburner qui gère une parite des flux RSS des abonnés à mon blog. Et pire, ceux qui ont déjà téléchargé le billet sous Outlook ou un autre news reader n'ont aucune chance de voir la correction. Ne reste plus qu'à créer un nouveau billet pour m'assurer que l'info est passée.. Voici la notice ajoutée au billet cité plus haut :

--extrait--

Quelques mots sur l'accélération GPU : Même si ce n'est pas le sujet du présent billet, il s'agit d'une nouvelle feature très intéressante de SL3. On a tendance hélas (et j'ai été le premier à me faire "avoir") à trop vite faire le parallèle avec WPF et à transposer ce que fait l'accélération sous ce dernier. En fait, le support de l'accélération GPU de SL3 est pour l'instant assez limité et ne se met en route que de façon volontaire. Elle ne s'applique pas aux effets bitmaps ni aux nouveaux flux vidéos qui restent traités par le CPU.

Malgré tout le système d'accélération graphique peut rendre d'immense service, dans certains de mes tests sur l'animation d'images assez grandes j'ai pu voir mon PC passer de 88% d'utilisation CPU (double coeur Asus plutôt rapide) à moins de 4% ! Ce qui est énorme. Mais pour profiter de l'accélération il faut aboslument en connaître le fonctionnement et les limitations.

Je vous invite ainsi à lire l'excellent billet de Andras Verlvart sur la question. Il est assorti d'une application exemple en live qui permet de bien voir l'effet des différentes possibilités d'accélération et leur impact sur le CPU et le GPU. Cet article est en anglais, pour ceux qui préfère la lecture en français, David Rousset a écrit un billet qui fait le point sur cette même question.

--fin d'extrait--

Espérant ainsi avoir rétabli la précision technique nécessaire à propos de cette nouvelle possibilité de Silverlight 3, et incidemment, vous avoir donné envie de vous familiariser avec et de l'adopter dans vos développements,

Stay Tuned pour d'autres nouvelles !

blog comments powered by Disqus