Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Inkscape : un successeur à Expression Design ?

[new:30/10/2013]Microsoft n’a pas jugé bon de laisser vivre Design de feue la suite Expression dont seul Blend (le fabuleux Blend) a survécu. Ce logiciel de dessin vectoriel était excellent et permettait d’éviter l’achat d’Illustrator (le monstrueux Illustrator). Mais ça c’était avant… Maintenant il y a Inkscape, complet et gratuit…

Adios suite Expression

Depuis la sortie de Windows 8 et la stratégie généralisée du tout flat / tout Metro rebaptisé Modern UI, s’en est fini chez Microsoft de la démarche ultra élitiste du Design porté aux nues avec notamment la fabuleuse série de cours publiée sur “Toolbox” un site Microsoft qui était dédié à Silverlight, WPF et à une louange du Design et de son importance vitale pour vendre des applications. C’était une époque finalement récente où j’ai tenu aux Techdays une conférence sur comment créer des interfaces efficaces et vendeuses.

Du jour au lendemain tout ce qui avait été dit était faux (en tout cas le déduit-on), la seule originalité et la seule splendeur ici-bas s’appelant désormais la tuile, rectangle sans bord vivant dans un monde flat d’aplats de couleurs vives sur fond uni. C’est à dire le niveau zéro du Design en tant qu’expression d’une certaine créativité. Non pas que le Design de Modern UI en tant que tel n’est pas assez travaillé c’est un parti pris intéressant pour un produit, mais dans le sens où ce Design de la nudité extrême en tant que norme ne laisse que peu de latitude à la créativité des Designers d’applications.

Soit on y adhère en appliquant les guidelines et tout se ressemble (la mort pour un éditeur de logiciel cherchant toujours à différencier son produit de la concurrence), soit on en décroche et c’est un peu le cas du boxon des applications du Windows Store aujourd’hui.

Faut-il y voir la raison du succès mitigé de tout ce qui a été créé avec le look Metro, de Windows Phone 7 le sacrifié, jusqu’à Windows 8.1 et sa fausse touche Start menu  ? Je ne pense pas hélas. Le grand public aime le Design mais ne sait pas ce que c’est ni comment sont fabriquées les applications et du DSI au développeur faire admettre la nécessité d’un bon Design est aujourd’hui encore une croisade. Et ce n’est pas le look de Windows 8 où une page “super chiadée” se résume aujourd’hui à un titre en corps 36 avec deux photos rectangulaires qui va aider à faire passer le message !

Bref, avant ce changement de cap à 180° Microsoft louait la nécessité d’un Design léché et s’était placé même en tête de tous les éditeurs dans cette démarche résolument moderne. Notamment avec des technologies comme XAML portées par Silverlight et WPF autorisant toutes les libertés d’une créativité débridée. Et ces technologies étaient accompagnées d’outils tout aussi extraordinaires. La plupart regroupée dans la “Suite Expression”.

Expression Blend, qui s’appelle désormais Blend tout court, est le seul survivant de cette effroyable sabordage.

Mais la suite Expression ce n’était pas que Blend. Il y avait l’excellent Encoder pour encoder les vidéos. Bourré de paramètres, de templates, il pouvait même générer des sites Silverlight avec des media players personnalisés. Lui est mort sans aucune information précise.

Mieux, la suite Expression était dotée d’un fantastique produit, Expression Design, une sorte d’Illustrator en plus simple et en plus logique… Même si Blend permet de faire du vectoriel, Expression Design était vraiment un compagnon de qualité pour créer des petites illustrations qu’on pouvait exporter en XAML ou en bitmap.

Mort au champ d’honneur, Expression Design n’a pas même fait l’objet d’une ligne de commentaire, ou bien elle était écrite en si petit dans un tel recoin perdu d’un des sites de Microsoft que je l’ai loupée.

Microsoft a toutefois eu la bonté de publier une version d’essai de la Suite Expression 4 qui était débloquée, encore fallait-il être au courant de l'astuce pour la télécharger.

Dans cet immense gâchis Expression Design a disparu. Paix à son âme.

Si le ton de tout cela est teinté d’une certaine acidité c’est que l’ingénieur souffre ici.
J’ai été formaté pour bâtir, pour créer, pas pour détruire.
Tout abattre pour tout refaire quand c’est nécessaire je sais faire. Mais détruire pour détruire et saccager des années/homme de bon travail pour de sombres raisons m’attriste toujours profondément.

Pince-mi Design et pince-moi Illustrator

Ils étaient dans un bateau, Pince-mi Design est tombé à l’eau, que reste-t-il ?

Pince-moi Illustrator.

Et çà pince Illustrator ! D’abord par son prix !

Ensuite par l’illogisme de l’ergonomie (ou non ergonomie) propre aux produits de Adobe. C’est incroyable de voir une société mondialement connue, leader de son marché dont la cible sont les créateurs et les designers ne faire que si peu de cas de l’UX dans ses propres programmes !

Ah c’est précis Illustrator, ça marche bien et dans le boulot tout graphiste jurera par tous les diables que hors de ce logiciel point de salut ! C’est vrai que ça marche bien. C’est imbuvable mais ça marche.

Comme toujours le “syndrome du bizutage” marche à fond : Illustrator comme Photoshop proposent une UX minable mais comme les gars ont passé dix ans à le faire marcher et ont souffert comme des bêtes pour y arriver il faut aussi que les autres souffrent ! C’est le problème des gosses battus qui battent ensuite leurs propres enfants…

Mais en dehors de ce problème qui relève plus de la psychanalyse que de la technique, Illustrator reste un produit imbuvable et trop cher, et peut-être le plus piraté après Photoshop, pour les mêmes raisons.

Je vous propose autre chose que de boire la tasse avec Expression Design ou de vous faire pincer par Illustrator et de filer l’argent de vos prochaines vacances à Adobe.

L’astuce s’appelle Inkscape.

Inkscape

Mot formé de “ink”, l’encre, et de scape, paysage. C’est le nom d’un logiciel gratuit.

Ce logiciel est une sorte d’Illustrator mais compréhensible, tout aussi riche, mais gratuit.

Ce n’est pas exactement comme Gimp dont tout linuxien qui se respecte viendra vous louer la puissance et la gratuité vis-à-vis de Photoshop. Gimp a beau être gratuit cela ne rend pas aveugle et s’il est pratique, il est moche et moins précis que Photoshop. Tout ce qui est gratuit n’est pas forcément merveilleux.

Inkscape est différent de Gimp. D’abord parce qu’il travaille en vectoriel et qu’il est le pendant de Illustrator et non de Photoshop. Ensuite parce que s’il n’est pas d’une beauté à tomber raide, il est tout à fait convenable.

Inkscape a l’immense avantage d’être un vrai logiciel vectoriel complet qui sait gérer :

  • le dessin par courbe de Béziers
  • le dessin à main levée
  • la simulation du dessin au trait (crayon, fusain…)
  • Toutes les opérations de fusion, soustraction, coupure de chemins qui sont essentielles quand on travaille en vectoriel (et dans un menu simple, complet, pas des trucs tordus comme Illustrator)
  • les calques (avec une palette de calques avec tout ce qu’on peut en attendre)
  • les effets bitmap sur les vecteurs (toute une panoplie d’effets est fournie)
  • les modules externes pour l’extension des fonctionnalités
  • l’importation et l’exportation sous de nombreux formats
  • etc…

 

De plus, ce logiciel a l’excellent bon gout d’avoir ajouté aux formats qu’il supporte… XAML.

C’est à dire que vous pouvez directement exporter une création sous la forme d’un Canvas XAML avec des Path. Il faut parfois retoucher ce qui n’existe pas en XAML notamment si on utilise des filtres spéciaux (c’était le cas avec Expression Design aussi et c’est normal, sinon on génère une bitmap tout simplement).

Inkscape ne vient pas mettre la zone dans votre registry non plus, on peut le télécharger sur la forme d’un Zip qu’il suffit de décompresser dans un répertoire et ça marche tout de suite (ahhh si toutes les applications Windows pouvaient marcher comme ça, je hais la registry mystérieuse qui enfle et déstabilise tout au bout d’un moment et les installeurs qui en fichent de partout).

Bref, inkscape est un excellent logiciel de création vectoriel qui remplacera avantageusement Illustrator et même le pauvre Expression Design (qui n’était pas de ce niveau).

Vous le trouverez ici : http://inkscape.org/?lang=fr

il ressemble à cela, c’est vraiment pas mal :

Conclusion

Certains détruisent sans raison, d’autres fabriquent pour le plaisir.

Microsoft a détruit la suite Expression et Design, mais des petits gars ont créé Inkscape.

Ne piratez plus Illustrator. Utilisez Inkscape pour créer du XAML qui peut être retravaillé sous Blend.

Et Stay Tuned !

blog comments powered by Disqus