Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

La fin de la suite “Expression”

[new:31/01/2013]La suite “Expression” (Design, Encoder, Blend) arrive en toute logique en fin de course. Elle ne sera pas poursuivie. Ce qu’il faut en savoir :

La fin d’une époque

C’est en toute logique avec sa stratégie de l’instant que Microsoft vient d’annoncer officiellement la fin de la suite Expression sur le site dédié à ce produit : http://www.microsoft.com/expression/

Rien de surprenant à cela. Silverlight a été enterré en silence, tous les liens de recherche depuis Google vers les forums SL sont cassés, tous ceux qui participaient à ces forums officiels ont perdu tous les points liés à cette activité et il a fallu une fronde d’utilisateurs et de MVP pour forcer les équipes du forum à relancer une moulinette pour rétablir (à 80% environ) l’historique des points engrangés…

Faites par exemple une recherche sur les WCF RIA services, vous ne tomberez plus que sur les WCF 5 en OData (au passage une vraie plaie à utiliser dans une appli LOB, à déconseiller fortement donc). Mais presque plus rien sur les RIA Services pour Silverlight, ou des choses fausses, des démos à côté de la réalité.

Un exemple : les rares tutors que vous trouverez vous dirons d’ajouter un DomainService au serveur et d’ajouter une référence de service dans l’application SL. C’est faux, cela ne marche pas. Dans le wizard d’ajout de service vous ne verrez jamais le service… De quoi s’arracher les cheveux. En réalité c’est automatique et il n’y a rien à faire (ouvrez les fichiers cachés de l’appli SL et vous verrez les fichiers générés automatiquement).

Bref, Silverlight n’aura pas eu le droit à un enterrement de première classe à la hauteur de ce fantastique outil mais plutôt une série sournoise et déloyale de “dégradations” et une manipulation de l’information disponible sur le Web…

On vit ici le drame de notre société basée sur Internet : à côté de la foule des intox, les vraies informations aussi peuvent être manipulées, étouffées, modifiées, distordues pour mieux les faire oublier… Un problème qui doit interpeler de façon globale, bien au-delà de Silverlight, tous les acteurs du Web, et tous ceux qui le consomment au quotidien en le prenant pour une source fiable d’information, un dépôt sacré de “notre mémoire collective”. Foutaise. Le Web est un grand terrain de jeu pour les puissants qui ici aussi tirent les ficelles pour mieux nous manipuler. Et si cela est possible pour Silverlight, imaginons pour d’autres réalités et d’autres informations plus sensibles ! A réfléchir.

La suite 4 gratuite

Dans un élan de bonté sans réelle portée, la suite Expression 4 est ainsi “libérée” en téléchargement gratuit.

Je vous conseille de prendre cette version qui n’a pas besoin d’enregistrement en ligne. D’abord parce que Blend 4 permet de créer des applications SL et WPF jusqu’à la compilation et qu’on peut tout faire avec ces deux produits. Même si cela s’arrête à la version 4 pour SL alors que la version 5 existe depuis de longs mois (et qu’elle restera maintenue encore longtemps).

Ensuite parce que Design est une superbe application de dessin Vectoriel bien plus simple que Illustrator à manipuler et qui sait exporter en Xaml…

Quant à Encoder, c’est un encodeur de vidéo très bien fait, puissant, hautement paramétrable et cela peut toujours servir.

La suite Expression contenait aussi un enregistreur d’écran très pratique pour les démos en vidéo. Pas besoin de biscotter un produit payant si vous arrivez à le retrouver dans la suite 4 gratuite…

L’avenir de Blend

Malgré l’immense qualité de Visual Studio (quoi que la version 2012 connait des instabilités et plantages que je n’avais jamais vu dans ce produit jusqu’à l’ajout des trucs pour WinRT) et bien que les designers visuels notamment pour Silverlight aient été largement améliorés au fil du temps, tous ceux qui ont travaillé sérieusement en SL ou WPF le savent : seul Blend permet d’être productif et créatif pour modeler une UI avec ces produits.

Microsoft semble en avoir conscience et Blend sera livré avec VS 2012.

Une version stand-alone semblerait devoir être vendue mais cela reste à confirmer.

Pas de surprise

Tout cela n’est pas une surprise, et nous sommes pour l’instant dans la continuité de la stratégie du “big shift” concocté par Sinofsky (qui d’ailleurs utilise un IPhone, preuve de sa confiance en sa propre création…) et appliqué à la lettre par sa remplaçante comme je l’avais prévu, sous la coupe bienveillante de Ballmer qui maintient toujours le même cap.

Que 80% des utilisateurs de Windows 8 le fasse avec des solutions de type Classic Shell pour ne travailler qu’en bureau classique ne modifie pour l’instant pas le discours officiel ni la suite qui sera donnée prochainement à Windows.

Combien temps le jeu de l’autruche pourra-t-il être joué ? Microsoft espère-t-il réellement pouvoir imposer un OS en full-screen sur des PC a écran large ? Folie ou stratégie super subtile dont on ne connait rien ? Seul l’avenir nous le dira.

Conclusion

Silverlight et tout le discours sur le design qui allait avec est bien mort (des sites merveilleux comme .toolbox ont totalement été refondus aussi). Reste un forcing sur la solution WinRT à laquelle je ne crois pas sur PC pour des raisons évidentes, et à laquelle hélas les gens ne croient pas sur tablette (voir les ventes “modestes” de Surface RT et l’intérêt pour les Surfaces Pro justement parce qu’elles ont le bureau classique), et guère plus sur smartphone (quand Nokia crie victoire pour 4 millions d’unités vendues, Samsumg vend 40 millions de SII, autant de SIII et sans parler des Note et Note 2, ni des autres concurrents).

Il y a d’immenses espoirs et une vraie valeur technique dans les nouveaux produits Microsoft comme Windows 8 et WinRT. Mais pour l’instant il reste beaucoup de boulons à resserrer (rendre WinRT fenêtrés sur PC par exemple) et on ne voit aucun fléchissement en ce sens chez Microsoft.

Heureusement c’est une société solide où le bon sens finira par l’emporter j’en suis convaincu. Une fois que le forcing WinRT et html5/js (totalement dépassé) seront bus jusqu’à la lie.

Entre-temps des dégâts gigantesques auront été fait, en termes de confiance des clients et des utilisateurs, et même des développeurs. Et puis il y aura toujours ce sentiment amer d’avoir sabordé Silverlight, un produit d’exception dont l’abandon nous renvoie à la préhistoire du Web, Html et JS, des dinosaures supportés aléatoirement par les browsers servis par des outils loin d’être à la hauteur, tout cela dans un contexte où les applications natives sur unités mobiles prennent la place des sites Web classiques.

Si la colère est dépassée depuis longtemps, si on le sait, Microsoft n’a pas eu réellement le choix de ce “big shift” face à la montée fulgurante des unités mobiles et du concurrent Android que personne n’attendait là et si vite, il reste avec cette annonce de la fin de la suite Expression un sentiment de tristesse teinté de regrets de voir de si bons produits mourir non pas parce qu’ils étaient mauvais, mais parce qu’ils étaient trop bons et qu’il ne faut pas qu’ils puissent faire l’ombre à la doctrine officielle de l’instant. Tout comme Silverlight ne fut pas porté tout de suite sous Android pour ne pas gêner la sortie de Windows Phone 7 alors que cela lui aurait ouvert un avenir radieux… Avec 2% à peine de marché en 2 ans, l’abandon de WP7 pour un OS incompatible avec les machines vendues, je ne suis pas certain que la stratégie engagée depuis plus de deux ans par Microsoft soit réellement la meilleure. Mais c’est comme ça !

Amusons-nous avec les technos de l’instant, même si elle ne dureront pas plus que celles d’hier, après tout c’est la nature même de notre métier ce changement permanent. parfois il nous arrange, parfois il nous dérange. Faisons contre mauvaise fortune bon cœur et attendons avec sagesse et philosophie la prochaine stratégie qui contredira tout ce que nous entendons en ce moment !

Bon développement, et …

Stay Tuned !

blog comments powered by Disqus