Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

TechDays 2014 : Dernières impressions

[new:28/02/2014]Il y a deux jours je posais la question de savoir “Que retenir des TechDays 2014 ?”, aujourd’hui je boucle cette petite série en faisant le point sur les impressions que cet évènement laisse avec quelques jours de recul. Bien entendu notre Envoyée Spéciale aura son mot à dire !

Alice au pays des TechDays…

Alice Barralon qui a jouée l’Envoyée Spéciale de Dot.Blog pour ces TechDays 2014 n’a pas forcément joué les Alice in Wonderland… Certes les TechDays 2014 lui ont plu par son bouillonnement, sa frénésie toute parisienne. Quand on habite en dehors du tumulte francilien deux ou trois jours de speed donnent toujours une impression de vivre plus intensément l’expérience de l’instant. Mais une fois passé les joies d’une escapade à la capitale, j’ai décelé dans les commentaires qu’elle m’a adressés quelques pointes de regrets.

On se rappellera par exemple dans le billet précédent sa monté au créneau féministe ! Oui il existe encore pas mal de machisme en informatique et ce n’est pas près d’être terminé. Mais les temps changent, lentement. Tapez “girl computing microsoft” et Google commence déjà par vous dire que vous cherchez plus certainement “GRID computing microsoft”. Non ! je cherche “girl” ! Et en insistant prenez la page des résultats en image… On voit Nadella, Ballmer, des vélibs (!) un logo Apple (le rapport ?), des tas de gars, et peu de filles ! Et encore ce n’est pas forcément à propos comme ce blog “La Directrice sur le Gril”. Non Google j’ai dit “GIRL” ni GRID ni GRIL !!!

Bref Alice a certainement raison.

Mais ne jetons pas la pierre à Google qui avait fêté Ada Lovelace, la première “programmatrice” de l’histoire afin justement de réveiller un peu les consciences, ce que j’avais relayé sur Dot.Blog pour marquer le coup.

Heureusement les Alice et les Ada sont de plus en plus nombreuses et un jour peut-être notre belle profession sera-t-elle équitablement partagée entre hommes et femmes. 

Mais Alice n’était pas aux TechDays en tant que représentante des Geeks MLF Sourire. Elle y était pour le boulot, la techno et pour y apprendre des choses !

Une communication éparpillée et peu convaincante au final

Finalement ces TechDays donnaient bien l’impression de flotter entre deux mondes, l’après Ballmer et l’avant Nadella.

Aucun grand thème ni grande stratégie dévoilés. Des idées lancées en direction de certaines populations, un coup pour faire plaisir aux développeurs, un coup aux DSI, sans véritable unité ni homogénéité.

Pourtant des grands thèmes pouvaient être portés durant ces journées. Quand est-il par exemple de la fusion des OS et de leur SDK ?

Alice nous dit

Contrairement à l'année passée qui annonçait la sorite de W8/WP8 je trouve que la fusion des SDK a été mollassonne (ou j'ai été moins sensibles...).

Microsoft a donc loupé ici la possibilité de faire passer un message clair sur ce sujet pourtant essentiel. Sont-ils eux-mêmes dans un tel doute, dans un tel “entre deux” qu’ils en sont paralysés et ne s’avancent franchement sur aucun sujet ? C’est l’impression que j’ai en tout cas.

WinRT ? En voilà un thème magnifique, le sauveur, le fils de Windows 8 ou plutôt même son père, la couche qui fait de Windows 8 un OS si différent… Bof… Là encore Alice nous confie laconiquement

WinRT n'a pas été beaucoup mentionné... “.

Et dire que Microsoft a détruit le marché de Silverlight, ringardisé WPF, ostracisé .NET au point de mettre une pagaille infernale depuis deux ou trois ans dans les entreprises où les DSI sont paralysés de peur ne comprenant plus l’avenir, tout ça pour Windows 8 et WinRT et puis là, Pof! le soufflé est retombé, plus de forcing, rien… Quand je disais qu’il fallait continuer de faire du WPF en se moquant des errances de WinRT…

Vous allez me dire mais alors, Windows Phone 8, ça c’est un beau sujet ! Il affiche malgré tout une petite croissance intéressante et pourrait bien finir par gagner une place même modeste mais suffisante pour éviter de disparaitre.  N’était-ce pas là, aux TechDays une occasion rêvée de booster un peu la com’ sur cet OS mobile ?

Force est de constaté que si cela a été fait, les participants ne l’ont pas forcément senti, tout au moins Alice qui avoue

je trouve que Windows Phone est un OS super sympa et c'est dommage qu'il ne soit pas davantage soutenu et promu.

Je suis d’accord avec elle, Windows Phone est vraiment un OS sympa. Il justifie pleinement le look Metro, c’est par lui que cela a commencé, c’est pour lui que cela a été fait, et c’est à lui que ça va le mieux ! Windows Phone est un bel OS qui se programme avec une belle plateforme. Mais non, visiblement, Microsoft pense en avoir déjà suffisamment parlé l’année dernière peut-être. Dommage. Tout passe , tout lasse chez MS en ce moment… Il ne faut pas s’étonner si les DSI et nos clients ne sentent pas vraiment “accrochés” …

Ca sent le Cloud !

Si on sent bien encore le Ballmer encore tiède derrière tous les sujets abordés, il faut avouer qu’un fumet de plus fort nous arrive aux narines : celle d’un gars qui vient d’être nommé CEO après 22 ans passé chez Microsoft et qui s’occupe du Cloud….

Alors là, le Cloud on en parle. Ici plus de .NET “hasbeen” ou de WinRT qui va laver plus blanc, on prend tout, tout les OS sont frères, tout est bon pour vendre l’adoucissant Azure qui rendra votre linge vos applis plus souples, plus brillante et tout ça. Alice confesse

Ils ont beaucoup parlé d'Azure pour le serveur en laissant l'ouverture et le choix des outils de développement client (HTML5, Java, iOS, JavaScript, C#...)”.

De moins en moins de com’ sur WinRT, sur Windows Phone, sur .NET, mais tout sur le Cloud. Ca sent bien le Nadella déjà alors qu’il est à peine arrivé. J’ai comme une énorme crainte que Microsoft d’ici les mois à venir n’en vienne à empester le Cloud à plein nez et que tout le reste ne soit négligé. Un parfum, aussi bon soit-il, doit s’utiliser avec parcimonie. J’ai peur qu’on soit déjà dans l’exagération.

Les unités mobiles

Forcément ça intéresse tout le monde, puisque l’essentiel du marché se trouve là aujourd’hui. Il est bon que Microsoft s’en aperçoive même tardivement. Il est vrai qu’avec un Ballmer qui à la sortie de l’IPhone se payait la tête du produit en disant que ça n’intéresserait personne on ne risquait pas d’être en phase avec le marché… Bon, les choses ont changé, un peu, on ne va pas s’en plaindre. On est triste du temps perdu c’est tout (et des marchés perdus pour nous et gagnés par la concurrence…).

Alice l’a d’ailleurs constaté

Les sessions qui buzzent sont "mobiles" tout le monde à ce mot à la bouche car le Web vit par le mobile. On consulte le web sur son smartphone... A ce propos j'ai lu dans la presse l'arrivée de nouveaux smartphone "souples" qui permettront aux gens de caser leur téléphone dans leur poche et non plus de l'avoir tout le temps à la main (Samsung Galaxy Round).

Big Data

En voilà un beau sujet creux à sortir quand on n’a pas grand chose d’intéressant à raconter … Un sujet qui revient beaucoup selon Alice, comme une nouvelle mode. Elle ajoute avec une pointe d’humour acide

Il faudrait y associer le terme "ménage" car on a tendance a stocker et archiver des données qui ne servent à rien...”.

Le terme est un fourre-tout à la mode comme le sont les bases de données gigantesques en général. On voudrait en effet réinventer la ruée vers l’or en la virtualisant. Mais les bases de données, surtout les plus grosses, sont le plus souvent de mauvaise qualité. Qu’en tirer d’utile en dehors d’élucubrations factices ?

Du vent, qui comme lazward (Azure en arabe, origine du mot français) nous rappellent un peu le vide du désert, conceptuellement parlant…

Bruits de couloir

A la question “Et qu’est-ce qu’il se disait dans les couloirs des TechDays ?”, d’une façon magistralement pragmatique Alice nous répond

Ce qui se dit dans les couloir ? "Pardon" et "Poussez-vous" ;) car il y avait vraiment trop de monde....

Niveau scoop c’est léger il faut bien l’avouer, Dot.Blog ne fera pas de l’ombre à Closer ce mois-ci ! Mais cela traduit bien l’ambiance des TechDays : des tas de gens qui transitent de couloirs en couloirs dans l’espoir d’avoir une place pour “ze” session qu’ils ont envie de voir. Peu de temps pour papoter dans les couloirs au risque d’arriver trop tard et de se faire refouler à l’entrée de la salle convoitée… Forcément les bruits de couloirs sont justes des bruits de pas pressés, pas grand-chose à en apprendre. Ma question était un peu “piégeuse”, je le reconnais, je sais comment fonctionnent les TechDays…


Du coup moi aux TechDays et autres manifestations de ce genre j’ai pris l’habitude de ne rien suivre du tout, il y a les replays pour ça, je préfère errer dans les couloirs devenus presque vides quand les sessions commencent à la recherche de rencontres humaines instructives, d’âmes perdues qui peut-être autour d’une poignée de Haribo lâcheront quelques infos utiles... Humer l’atmosphère, voir les salles qui sont pleines, et celles qui ont du mal à faire le plein… Tout cela est finalement et souvent le plus intéressant (sauf exceptions comme les sessions de Mitsu par exemple !).

Mini Reportage

Alice m’a fait parvenir quelques photos pour que ceux qui n’étaient pas aux TechDays puissent en sentir l’ambiance :

image

“Digital is Business” … et réciproquement nous dit Alice avec malice…

 

J’adore les slogans démagos comme celui-là :

image

Quelques chiffres

Pour résumer les TechDays 2014 voici quelques chiffres importants :

  • 1ere édition des TechDays depuis la nomination du nouveau CEO Satya Nadella
  • 300 sessions sur les problématiques actuelles
  • 140 exposants
  • 18 000 visiteurs représentant un public varié : des étudiants, MVP, décideurs…

 

La première journée TechDays était principalement dédiées aux développeurs et aux nouveautés Microsoft : présentation de Windows / Windows Mobile 8.1, nouveautés du framework .NET 4.5.1, Cloud Azure.

Le choix de technologie est ouvert pour les développeurs avec l’accès à la plateforme Azure via différents clients : HTML5, PHP, Java ou encore JavaScript. La question full web versus natif reste entière…

Retour vers le futur

Quand on n’a rien d’innovant à présenter pour le futur, le mieux c’est encore de reparler des bons vieux fantasmes d’il y a 15 ans… C’est ce qui semble avoir motivé le grand retour du plébiscite un peu suranné du “full web”…

Alice nous dit que

La montée en puissance des technologies de type Cordova (http://cordova.apache.org/) , JQuery Mobile (http://jquerymobile.com/) qui embarquent du code HTML5 qui vont de pair avec la démocratisation de la 4G et le renouvèlement des terminaux mobiles.

Les + du full web : rapide à développer, multi-plateforme.

Les - : indisponible ou difficilement accessible en mode déconnecté. Problématique de « freeze » de l’application pour manipulation de grosses volumétries de données.

Et oui Alice, comme tu le notes toi-même le “full web” n’a pas pris une ride depuis 15 ans, mais ce qui le rend inapplicable dans de nombreux cas aussi ! Et puis qu’irait faire Microsoft dans cette galère, Microsoft n’a aucun produit phare pour gagner de l’argent avec HTML… Mais c’est comme à l’époque de la fin de Silverlight, pour ne pas avouer qu’ils lâchent la partie sans .. contrepartie, ils nous parlent de full web et de HTML. A la longue je trouve cela lassant.

Le Natif

Il est intéressant de noter que Microsoft a passé un partenariat avec Xamarin. Cela conforme les choix de plateforme de développement que je vous présente ici depuis deux ans… Cela n’a pas échappé non plus à la perspicacité d’Alice :

Le partenariat Microsoft/Xamarin (http://xamarin.com/) qui se traduit par le module intégré à VS2013. Cette année les TechDays ont accueilli Erik Polzin, manager chez Xamarin à San Francisco.

Les + des applications natives : la performance, l’accès aux fonctionnalités matérielles (gyroscope, GPS, appareil photo, système, etc.). La possibilité de travailler en mode déconnecté (sachant que la couverture nationale pour la 3G n’est à ce jour pas complète).

Les - : nécessite le redéveloppement et/ou la maintenance pour chaque plateforme

Mon avis : les développeurs ayant une appli ayant des exigences poussées doivent travailler en natif. Même Facebook qui avait fait la tentative du full web est revenu aux appli natives…

Cela résume assez bien ce que je vous explique depuis longtemps déjà. L’avenir est au natif, et le choix du couple Visual Studio / Xamarin est certainement celui de la raison et de l’efficacité. Soyons heureux que les deux sociétés se soient rapprochées, le tooling n’en sera que meilleur et mieux intégré.

Quelques regrets ?

Finalement Alice se laisse à exprimer quelques regrets :

Je trouve que les TechDays 2014 ont peu mis en valeur la plateforme Windows Mobile 8.1, WinRT… Est-ce que Microsoft à baissé les bras face aux part de marché gagné par le géant Google et son OS Android ? Il semblerait que la firme de Richmond mise plus sur le multi-OS avec son partenariat Xamarin que sur la conquête du marché des smartphones. L’an passé lors de la Grand’Messe des TechDays, Microsoft avait annoncé la fusion des SDK pour les développeurs Windows Store et Windows Mobile, 1 an plus tard, on constate que le merge n’est pas encore consommé.

Ce n’est pas moi qui désavouerait Alice ici, elle ne fait que confirmer ce que je pense et que j’exprime depuis un moment…

Conclusion

Vous l’aurez compris, ces TechDays nous confirment ce que nous savions sans apporter de réponse aux questions, parfois lourdes de conséquences que nous nous posons.

Du Cloud, Nadella oblige, peu importe les OS, les plateformes, s’en est visiblement fini de pousser Windows 8 ou Windows Phone, Microsoft a pris acte de ses échecs et veut aller de l’avant dans une direction qui lui semble porteuse, Azure.

Seulement le full web, le tout connecté, c’est bien joli au cœur des grandes villes, mais ce n’est pas jouable en entreprise ni dans les endroits mal desservis par Internet. Je suis en ce moment en mission loin de chez moi, et je profite de ce court week-end pour écrire ce billet car là où je suis, la 4G c’est comme parler des Aliens, la 3G c’est debout sur un pied entre deux arbres dans le vent glacial à l’extérieur des bâtiments, et à l’intérieur, chez mon client comme à mon hôtel, les SMS partent tellement lentement que j’ai envie de rentrer dans la boîte pour les pousser, quant aux MMS je les reçois avec 2 jours de retard quand j’arrive à les charger… La Wifi du MacDo est un peu trop loin, et en rase campagne tenter de choper celle du voisin est impossible. D’ailleurs les voisins sont des cerfs ou des sangliers, et ils sont assez peu équipés en général…. Voilà la réalité de l’Internet même mobile en France. Comment peut-on oser faire croire sérieusement que l’heure est venue d’imposer des solutions comme le Cloud, Azure, et même ChromeBook chez Google ?

C’est une galéjade, une utopie, une perte de temps. Ne vous laissez pas avoir, comme le disait l’Amiral Gial Ackbar dans Star Wars : It’s a trap !

Alors comme vous le démontre tout cela, qui a raison depuis un bon moment si ce n’est Dot.Blog ?… je compte sur vous pour …

Stay Tuned !

 

Je remercie une fois de plus Alice Barralon qui a bien voulu jouer la reporter de service ! Ce n’est pas facile d’écrire des articles et de livrer à chaud ses impressions !

blog comments powered by Disqus