Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Télécharger de la musique sans se faire pincer ? La solution existe !

Pour aborder un sujet qui change de l'informatique, la musique.

C'est un sujet qui me tient tout autant à coeur et même plus que l'informatique. Musicien, compositeur, quand je ne développe pas, je joue (ou je vais à la pèche mais c'est plus rare malgré tout :-) ). Seule la contemplation de la voûte étoilée ou un bon film de SF peut arriver à me distraire de mes claviers, Azerty ou Midi. Bref même si j'en parle moins ici, ce n'est pas la moindre de mes occupations. Et les nouvelles lois anti piratage me concerne forcément, triplement même. En tant que musicien, en tant que membre de la SACEM, et en tant que simple citoyen.

Le pirate tueur de l'Art ?

Les lois contre le piratage de musique sont dénuées de sens, et je ne m'étalerai pas trop de peur de déraper vers un langage plus.. vert ! Toutefois leur seul et véritable argument est que cela tue la "création", et à grand renfort de vedettes(*) trustant déjà l'essentiel des dividendes de la SACEM on nous explique, en gros, que si Johnny ou Cabrel ne peuvent pas sortir leur 253eme album c'est l'art qui meurt... A pleurer.

(*) voici la liste des vendus à la cause des majors, ce n'est pas secret (on comprend bien de quoi je parle, des johnny en fin de carrière qui veulent toucher encore plus de sous, des jeunôts qui voudraient palper autant que leurs aînés, et plein de nains de l'art (avec petit a) qui pensent que ça fera du buzz autour de leur nom de faire partie des 52... J'exagère, dans le tas il y a aussi des sarkozystes, pas mal même). Tiens, le plus amusant, c'est peut-être qu'ils sont jaloux des artistes qui se font vraiment pirater (signe de reconnaissance), car eux, je n'ai aucun mp3 à leur nom, et pareil chez mes amis... Des gros jaloux ces 52 ? Fort possible. Car un artiste piraté est aussi un artiste qui vend, c'est donc pas le mieux placé pour se plaindre en général.

Les 52 vendus, le premier ça me fait de la peine j'avais de l'estime pour lui (sans l'écouter, juste de la sympathie, c'est fini) : Etienne Daho, Christophe Maé, Kery James, Sinik, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Jean-Jacques Goldman, Jenifer, Stanislas, Raphaël, M Pokora, Keren Ann, Thomas Dutronc, Eddy Mitchell, Isabelle Boulay, Maxime Le Forestier, Martin Solveig, Marc Lavoine, Calogero, Gérard Darmon, Pascal Obispo, Jacob Devarrieux, Elie Seimoun, Alain Bashung, Bernard Lavilliers, Rachid Taha, Bob Sinclar, Psy4delarime, Abd Al Malik, Anis, André Manoukian, Charles Aznavour, Alain Souchon, Mademoiselle K, Soprano, Arthur H, BB Brunes, Liane Foly, Emmanuelle Seigner, Ridan, Renan Luce, Zita Swoon, Johnny Hallyday, Empyr, Kenza Farah, Shine, Camaro, Diam's, Renaud, Romane Cerda, Cali et la Grande Sophie. Lire la  dépêche AFP sur le site de Yahoo.

La réalité c'est que ce sont les majors qui tuent l'art et la création en bastonnant quelques "vedettes" sur lesquelles elles misent et investissent comme un riche émir investit dans quelques chevaux de course. Cela est-il profitable à l'espèce équine dans son ensemble pour autant ? Certes non. Les riches émirs pourraient arrêter de s'échanger des chevaux à plusieurs millions de dollars, la race équine n'en mourrait pas, elle existe en dehors des "bêtes à concours". La musique c'est pareil. Sans les majors qui se focalisent sur des bêtes à concours, il existe des milliers, des millions peut être même, d'artistes qui ont aussi le droit de s'exprimer et qui dans tous les cas ne touchent absolument rien de la SACEM ! Si demain le piratage était réduit à zéro, Johnny aurait certainement un chèque encore plus gros en fin d'année, mais AUCUN de tous les artistes non affiliés à la SACEM ne toucherait quoi que ce soit (et d'ailleurs les "petits" membres de la SACEM ne touchent rien non plus de toute façon, il faut le savoir, question de pourcentage de passage ... dans les radio vendues aux majors notamment...). Rappelons aussi que les majors affament les artistes : en moyenne c'est 60 eurocents par CD, 30 eurocents un DVD live et 4 eurocent le titre ! Avec de tels "salaires" on voit comment les majors aident l'art et les artistes...

De toute façon Résumer l'Art et surtout la musique à la "danse des canards" ou l'équivalent chez Jhonny, Cabrel et d'autres hasbeen est donc une hérésie, voire un crime contre l'humanité tellement l'art est indissociable de la nature humaine. Tuer le premier c'est tuer la seconde. Et les majors sont des assassins de l'Art.

De l'obligation morale de mettre hors jeu les majors

Face aux nouvelles dérives agressivement sécuritaires et répressives de notre président (petit p) de la République (grand R, la République est une noble idée) contre les méchants pirates il est temps de faire quelque chose. Les majors ont, soi disant, perdu 50% de leur chiffre d'affaire ? Prouvez-leur que leur stratégie répressive va les amener à perdre le reste ! Le système des majors est d'un autre âge, il a vécu, ils se sont goinfrés sur notre dos à chaque occasion, aujourd'hui ils ne servent plus à rien. On n'a pas hésité à mettre sur le carreau les mineurs du Nord, les gars des manufactures de Saint Etienne, les artisans fabriquants de chaussures ou de tissus et tout un tas de gens dont on a balayé l'existence d'un geste "parce que c'est le progrès", le temps est venu de balayer les majors sans plus de ménagement et pour les mêmes raisons !

Acte 1 : Achetez de la musique aux labels indépendants !

En effet il existe des tas de labels indépendants qui eux se mouillent pour proposer des oeuvres vraiment différentes, il y a de tout et je ne ferai pas l'apologie d'un style ou d'un autre, pour moi l'art est forcément multiple. Si vous trippez sur la techno ou le free-jazz ou le rap français ça ne fait aucune différence.  Il y a aussi Internet qui permet aujourd'hui à des artistes et aux petits labels de se faire connaître, voire de vendre en direct leur musique. C'est le sens de l'histoire. Sans les majors.

Les mesures de plus en plus répressives prisent contre les "pirates" sont féodales. Le Roi a toujours protégé les plus riches, ses alliés. Notre président est à la solde de son ami Bush, du libéralisme débridé, à la solde des gens capables de lui offrir des week-end sur des bateaux de luxe pour protéger leur business dans des rapprochements de république bananière, et à la solde des majors et de tous les rois de la finance et de la spéculation grâce à qui il vit bon train pendant que le peuple tire de plus en plus la langue. Il est l'heure de mettre un coup de pied dans la fourmilière. Globalement, politiquement. Mais revenons à la musique pour l'instant...

Je n'appellerai pas à la révolution, même si je la sens et la sais nécessaire, la dernière, celle de  1789 n'a fait qu'instrumentaliser le peuple pour virer les nobles au profit des bourgeois, ce qui n'a pas fait beaucoup progresser le mot "égalité" de notre devise nationale, c'est un simple constat pas une opinion politique... Et puis verser le sang et couper des têtes est à mon goût trop barbare. La révolution doit être silencieuse et efficace, il faut taper, fort, mais pas sur la tête, au portefeuille, la chose la plus sacrée pour ces adorateurs de dividendes.

Au lieu d'acheter de la musique à des majors, achetez à des petits labels indépendants. Découvrez qu'en dehors de Lorie il existe tout un vaste monde, celui de l'Art justement. Au lieu d'écouter les radios "d'Etat" qui bastonnent les "oeuvres" des majors, écouter la radio sur Internet il y a pour tous les goûts. Et pour nourrir votre lecteur MP3, ne téléchargez pas sur la Mule pour vous faire coincer et faire le jeu des tyrans, mais enregistrez la musique des radios Internet ! Inrepérable, légal, vous n'en aurez pas moins au bout d'un certain temps une collection de mp3 à faire pâlir de jalousie les pirates les plus fous !

Acte 2 : Téléchargez gratuitement et sans risque, enregistrez tout simplement !

Pour enregistre de la musique Internet facilement, sans que cela ne soit brouillé par les sons de windows ou autre, surtout n'utilisez pas des programmes qui enregistrent le "mixage stéréo" de votre carte son, le résultat est affreux. Utilisez plutôt un logiciel comme l'excellent (et gratuit) Screamer. Il vous permet de sélectionner la radio et de l'enregistrer (un fichier mp3 par morceau avec son nom, c'est pas merveilleux ça ? !). Bien entendu choisissez des radios de bonne qualité qui émettent en 128k.

Le temps de la "réponse graduée" contre les majors, ces assassins de l'art, ces spéculateurs qui trustent le pouvoir est arrivé. Mais sans jamais lever la main, non simplement en refusant de la mettre au portefeuille. Ils aiment l'argent plus que tout, les en priver c'est leur faire plus de mal que d'assassiner leur famille.

Acte 3 : Choisir de bonnes radio Internet sans pub 

Eclatez vous, "consommez" encore plus de musique qu'avant, mais en bypassant les vampires et en donnant votre argent aux labels indépendants ou bien en subventionnant une radio Internet comme SOMA FM, radio sans pub, soutenue par ses auditeurs et proposant une dizaines de programmation différentes pour tous les goûts. En cherchant un peu sur le Web on trouve pour tous les goûts de la musique de qualité.

ça fait du bien de gueuler un bon coup de temps en temps...

La prochaine fois je vous reparle de C#, c'est promis :-)

Et Stay Tuned !

 Signé un citoyen membre de la SACEM ... (comme quoi ils ne sont pas tous vendus, et comme des centaines de compositeurs je n'ai pas mandaté les 52 crétins pour parler à ma place, leur démarche est une provocation et une traitrise. Que les dieux de la musique leur fasse faire des fausses notes jusqu'à la fin de leurs jours - c'est pas si méchant comme mauvais sort, pour la plupart vous ne verrez pas la différence je vous l'assure !).

blog comments powered by Disqus