Dot.Blog

C#, XAML, Xamarin, UWP/Android/iOS

Windows IoT : Errances et petits bonheurs d’une prise en main

Windows IoT vous connaissez ? Avec un Raspberry par exemple. Mais si voyons, ce truc qui se programme en UWP et qui peut servir à faire un milliard de projets de la domotique aux projets industriels. Ah vous voyez là. Mais comment commencer et éviter les déboires (il y en a !) ? Récit d’une prise en main donc…

Par où commencer ?

Ce n’était pas une priorité mais depuis des mois et des mois je m’interrogeais sur Windows 10 IoT, le Raspberry Pi, les petits kits pour faire des montages électroniques, les mille et unes idées qui venaient. Mais j’avais du mal à sauter le pas.
Pourquoi ?
Parce qu’avouons-le ce n’est pas clair, c’est un parcours du combattant et qu’il va falloir lâcher des plumes, en brouzoufe et en temps.

Mais j’espère que ce papier vous fera rire (à mes dépens) tout autant qu’il vous indiquera clairement ce qu’il faut faire sans perdre ni argent ni temps !

L’appel faussement rassurant du kit Windows

A chaque fois que je faisais des recherches (j’aime bien border un projet avant de me lancer) j’étais plus perdu que la fois d’avant ! C’est d’abord ça Microsoft… Une communication incohérente, des sites web qui changent d’adresse donc des liens qui vous renvoient vers rien ou autre chose, des contenus qui ne ressemblent plus aux articles écrits qu’on peut trouver sur les blogs, aux vidéos Youtube qui vous perdent non par leur faute mais bien par celle de Microsoft qui a tout changé entre temps sans mettre en place un petit mot, un avertissement, une simple redirection. Que dalle. Ils s’en fichent et c’est dommage. Comme pour bon nombre des technos MS, il y a du boulot derrière, voire du génie, de l’avance technologique, mais une communication pleine de trous, d’erreurs et de flou pas même artisitique que même si mon boucher ouvrait une agence de com’ il s’en sortirait mieux j’en suis certain !

Bref Windows IoT c’est avant tout MS et MS c’est une communication qui fait pitié et qui surtout dégoute les plus enragés très souvent… Ou tout simplement manque sa cible car la fameuse cible ne sait même pas que MS propose telle ou telle techno…

Mais je suis encore plus enragé que les plus enragés ! Donc j’ai continué au fil des mois à tenter de me faire une idée, cerner ce qu’il faut, comment ça va marcher, quel matos acheter, etc.

Microsoft IoT Pack for Raspberry Pi 3 - No PiEt puis à la fin, de guerre lasse, on se dit que le fameux Kit de chez Adafruit, estampillé Microsoft IoT est certainement le meilleur choix. Après tout, tout est fourni, c’est fait visiblement en accord avec Microsoft, il y a même le logo de l’entreprise sur le paquet, ça doit permettre de bien démarrer, c’est étudié pour. Même si c’est un peu cher.

Avec le Raspberry 3 Model B, on est à $114,94 tout de même…

Mais ces sagouins ajoutent leurs taxes ricaines de base ils ne savent pas vendre HT à l’export, prends toi $20 de plus.

Et puis les USA c’est loin. Les chinois nous livrent des gadgets à 3 euros depuis leur beau pays en port gratuit, mais les ricains non. Prends toi $30 de port en supplément… Rajoutons la carte Noobs pour booter tout de suite…

Bref, au bout du compte, par je ne sais par quel calcul étrange, je me retrouve à faire chauffer ma CB pour près de $180. Ca pique un peu mais je me dis que là j’ai un Kit tout fait avec le bon OS installé sur la carte, certainement un petit livret qui explique la prise en main et les quelques expériences de base que permettent le kit (très limité) inclus dans la boîte (quelques leds et une carte de simulation).

Déception

Le kit arrive enfin, au prix du port c’est livré rapidement, c’est déjà ça.

J’ouvre, je découvre trois led qui se battent en duel, un petit Raspberry, une carte avec “Noobs” et une alim et quelques autres accessoires.

J’ai réservé un peu de temps dans la journée pour ça, je m’installe tranquille, on va mettre tout ça en route !

Arghhh…

Comment dire…

Pour faire court, et même si j’aurai aimé faire long pour vous faire sentir tout le poids de ma déception :

  • La carte Noobs ne sert à rien, il faut la reformatter via des outils MS à télécharger on verra ça plus tard…
  • Le kit contient bien un Raspberry 3 B, mais quand on n’est pas au top du top, c’est en fait un vieux model à 20 euros sur Amazon, le dernier modèle c’est le B+, plus rapide, réseau gigabit supporté, 200Mhz de vitesse CPU en plus etc. Là non, c’est un truc qui ne vaut plus rien ou presque. Utilisable certes, mais pas au prix facturé.

C’est pas grave essayons de brancher le “monstre” et voir si au moins il s’allume.

Gassssp !

Ah les fourbes : le bloc d’alim c’est une merdouille sans interrupteur d’une part (la base sur Amazon pour quelques euros) et surtout c’est au format prise américaine sans adaptateur !

Journée terminée. Je ne pourrais plus avancé.

Déception ? Oui. Enervement ? Certainement. Je ne suis pas à 200 euros près mais quand même j’ai comme une sensation de brûlure dans la zone périanale…

Mais je ne suis pas du genre à me laisser abattre par des margoulins !

Adios Adafruit, direction Amazon !

Là j’achète un Raspberry 3 B+, 25 euros, livraison gratuite je suis en “Prime”. Je rajoute un joli boitier ventilé pour une poignée d’euro, une carte SD, et je me prends un vrai kit plein de truc (près de 200 pièces avec des afficheurs etc) allez soyons fous, 30 euros.

En plus pour quelques euros de plus je prends une alim pour le Raspberry de Adafruit car je ne renonce pas à le faire marcher !

On est reparti pour de l’attente et du mystère !

Leçon n°1

N’achetez pas le kit MS de chez Adafruit ! C’est pas une arnaque en soi, c’est juste un gros pigeonnage non utilisable en France mais expédié au prix fort en France malgré tout… Bon oui c’est la description d’une arnaque on est d’accord Smile

Achetez un Raspberry 3+ chez Amazon (ou ailleurs), un petit boitier si vous voulez, une carte SD rapide au minimum de 16 Go mais un peu plus ne peut pas nuire. Vous pouvez ajouter un kit avec des zinzins pour bricoler pour faire des expériences c’est quand même mieux.

Allez ! Pour moins de 100 euros vous avez tout ce qu’il faut, un gros kit, un Raspberry dernier cri, un boitier ventilé, son alim avec interrupteur et c’est tout ce dont vous avez besoin ! Laissez au loin l’Adafruit qui est un peu blette et de second choix.

Noobs

NOOBS c’est bien, c’est une tentative de rendre votre Raspberry bootable tout de suite. Il faut un clavier, un écran, une souris, et on a un petit ordinateur. NOOBS permet ensuite d’installer un OS, normalement Windows IoT en fait partie.

Mais bon, tout cela n’est pas nécessaire ! Rappelons d’ailleurs que NOOBS est gratuit et se télécharge depuis le site ad hoc, donc nul besoin d’acheter au prix fort une SD de piètre qualité sous prétexte qu’elle possède NOOB préinstallé (pas à jour, et la fameuse installation consiste à formater la carte et juste à copier les fichiers de NOOBS dessus pour booter !).

Le Dashboard pour créer une SD bootable

C’est du Dashboard dont vous avez besoin ! Logiciel gratuit de MS, il faut le télécharger à cette adresse ;

https://docs.microsoft.com/fr-fr/windows/iot-core/connect-your-device/iotdashboard

La carte SD livrée par Adafruit ne passe pas dans la partie création d’une device du Dashboard. Il y a plein de partitions créées sur la carte, ça n’a pas l’air de plaire à Windows…

Téléchargement de l’excellent et gratuit EaseUS Partition pour effacer toutes les partitions de la SD et la rendre vierge (adieu le prix payé pour la carte NOOBS inutile !).

Une fois la carte vierge (placée dans un lecteur de SD externe en USB) forcément Windows (le vrai, celui du PC) dis que la carte n’est pas utilisable et qu’elle a besoin d’être formatée. C’est tout bête mais comme on ne sait pas encore que ça sera inutile, rien ne vous le dit, vous vous dites que c’est un choix grave qui peut vous faire perdre plein de temps si vous vous trompez… résultat nouvelle perte de temps pour savoir quel format choisir… Vous découvrirez plus tard que cela ne sert à rien ! Ah ah ! On vous a bien eu !

Bon je laisse comme ça et je rentre dans le Dashboard.

La on peut donner les infos pour créer une carte SD, et tout à la fin il indique que toute la carte sera effacée ! Ils ne pouvaient pas le dire avant…

clip_image001


La première fois il faut télécharger les 750 Mo de l’OS comme – ce que je ne sais pas encore – j’aurai à refaire cette manip 5 ou 6 fois, c’est bien de savoir qu’après il utilise l’image téléchargée, on évite la perte de temps du téléchargement. C’est déjà ça. Mais ça aussi ce n’est pas dit, et aux essais 2 et 3 il a bien tout retéléchargé quand même… pourquoi ? Mystère ! L’IoT chez MS c’est un truc d’initié, de gars qui savent se taire, ne pas poser de questions, des besogneux prêts à refaire dix fois les manips pour apprendre le bon chemin. C’est initiatique, voire mystique. Il faut développer une forme de spiritualité pour dépasser sa rage, ne pas faire résonner la pièce de jurons fleuris. C’est une école de la sagesse. Une forme de Zen. ooooommmmm namah shivaya pour 200€ (+ 100€ chez Amazon) j’ai vraiment l’impression d’être entré dans une secte !

Enfin il flashe la carte :

clip_image001[6]


Une fois le processus terminé on voit cet affichage :

clip_image001[8]


Ne reste plus qu’à mettre la SD dans le Raspberry et de l’allumer…

Oui c’est pas clair. Mais on n’est plus à cela près hein… en haut ils posent la question de savoir si votre Raspberry a bien démarré… Comment le pourrait-il ? La carte est encore dans le lecteur de votre PC ! Ca pourrait être à la fin des explications mais non, c’est au début, juste pour vous filer l’angoisse, vous faire croire que vous avec encore oublié un truc, raté un épisode, foiré une manip… Ah les vicelards !

Pour la petite histoire c’est là que je me suis aperçu que je ne pouvais pas brancher le Raspberry Adafruit avec son alim amércaine… La grosse déception… C’est là que je suis allé sur Amazon pour acheter une alim et un autre Raspberry en version +.

On branche !

Ca y est, le colis est arrivé, j’ai l’alim je peux brancher !

Connexion RJ45 au switch, j’allume le Raspberry, je lance Dashboard… mystère… qui s’allonge… Que pouik ! Dashboard ne reconnait pas la machine…

Seule solution recommencer avec le Dashboard et sa fonction “préparer un appareil”… Grrrrr

C’est donc reparti pour un tour. Là visiblement il est amnésique. Il a fait quoi des 750 Mo de download ? Il ne les a plus, il doit de nouveau télécharger… Heureusement que j’ai arrêté de fumé il y a 5 ans mais que j’ai des vapoteuses… sinon je grillais une cartouche sur un coup pareil !

On attend encore, re-flash de la carte et formatage. Plus quelques minutes encore “applying image”…

Encore cette question sortie d’un dialogue des Lapins Crétins pour demander si la device a bien démarré ! Non ! Elle ne peut pas, la SD n’est même pas encore dedans co**** (comme dans le sketch de Bigard…).

Bon avance… Wifi pas reconnue. On ne sait pas pourquoi. Pas d’explication, juste pas reconnue.

Il a gardé l’ancien mot de passe admi, je ne sais plus trop dans tout ça. Moralité ?

Si ! vous avez deviné, dans le doute, ben… je refabrique la SD !

Mais ça serait trop facile. Cette fois-ci : erreur inconnue en fin de processus, échec sur la SD !

Là j’en connais qui auraient tout viré à la poubelle. Mais ce n’est pas mon genre. Obstiné je suis.

EaseUS partition pour bien tour virer et être sûr… Soyons prudent vu qu’on ne sait pas trop ce qui part en vrille et qu’il n’y a aucune explication ni aide…

Dashboard mon “ami”, à nouveau…

Ah ah … on découvre que le nom de l’admin est figé … Administrator… faut le deviner. Quant au password par défaut lui aussi faut farfouiller le web pour le trouver. Mais je m’en fiche puisque je recommence j’en mets un autre.

Ah ! encore un truc, pour se loger ça ne suffit pas. Le nom de l’admin c’est pas bon. Oubliez.

En fait si c’est le bon, mais il faut l’écrire <nom device>\Administrator ! Les vaches ! C’est vicieux…

Accès au portail de la device

Purée ! Ca marche, j’accède depuis le Dashboard au Portal de la Sainte Device !

Je tente le lancement d’une commande via une console simulée. Commençons par la base “dir” … Passe pas.

Il faut cheker “as DefaultAccount”…

Mais ça finit par passer.

L’écran est tout pourri comme en 800x600 ou même moins.

Changement de résolution de l’écran

Depuis la device on peut pas changer la résolution, mais depuis le Dashboard oui. Je le fais. Il me propose que des résolutions qui conviennent, mais avec des fréquences de 70, 75 même 100 et quelques Hz.. étrange. Je tente un choix raisonnable.

Paf ! Bing ! (comme dirait MS)

Erreur, grave erreur, ne pas changer la résolution !

L’écran connecté au Raspberry fait des lignes verticales bleues, et plus rien. Plus moyen de revenir à la situation précédente. Horreur.

Avant cet essai j’avais eu le temps de télécharger al mise à jour de l’OS sur le Raspberry et de la passer en FR, mais ça n’aura pas servi longtemps…

Vous devinez quoi ?

Oui !

On refait la SD (4 ou 5 ème fois)

Tiens, là il se rappelle du download et je gagne ça au moins. L’OS est donc déjà là sur mon PC cette fois-ci et j’économise le temps d’attente du téléchargement.

On reboote

SD “neuve” insérée dans le Raspberry. Je boote.

Etrange, avant le boot était très rapide, et affichait très vite l’image d’une device, un dessin qui ressemble à un Raspberry. Là ça rame. Et ça ressemble beaucoup plus à du Windows ! Pourquoi pas les fois précédentes ? Mystère !

Peut-être des bouts de MAJ qui sont restées dans les partitions (je n’ai pas tout effacé avec EaseUS partition cette fois-ci, comme Dashboard dit qu’il écrase tout après tout… mais ça ne doit pas être vrai ! La preuve ! Ca ne boote pas pareil alors que j’ai écrasé la SD avec Dashboard depuis la MAJ faite à la session précédente… Rien ne marche comme indiqué dans ce truc…).

La météo et Hello Word!

Aprsè avoir réglé à nouveau l’OS, fait sa MAJ en ligne etc, je me lance et j’essaye l’App météo. Bon c’est de l’affichage minimaliste mais ça marche c’est sympa.

Screenshot_2019-06-10_19-03-29Soyons fous, j’installe depuis le Dashboard l’appli Hello Word !

Ca marche aussi, c’est presque magique. Un texte, un bouton pour cliquer dessus. Il en faut peu pour être heureux !

Toujours depuis le Dashboard j’essaye la fonction de désinstallation de Hello Word!

Patatra !

Plus d’image. Rien. Pas moyen de faire quoi que ce soit. On ne peut pas revenir au “menu principal” (il n’y en a pas en fait, c’est juste une appli de démo de MS mais ça on le découvre après, et on peut la relancer via la Dashboard mais je le comprendrais “après”).

Après quoi ?

Hé hé ! Nouveau formatage et installation de la SD ! Youpi ! Yoooo ! C’est bien l’interdiction d’avoir des armes… je crois que sinon je serai sorti de chez moi et que j’aurai massacré quelques pauvres passants pour me soulager le tout en criant MS Akbar !

Les infos machines

Les Apps fournies avec l’OS sont très peu nombreuses et on le comprend vu qu’ils font tenir un Windows dans quelques Giga sur une SD… Ca doit les changer des disques de 1Tera mini qu’il faut sur un PC pour survivre à une année de mise à jour Smile

Les infos système :

Screenshot_2019-06-10_20-20-40

On dispose de pas mal de chose côté Dashboard (donc sur le PC et pas le Raspberry) pour le debug, les process qui tournent ou les performances et cela provient d’un serveur embarqué dans le Raspberry donc on passe par un browser :


2019-06-10 21_39_29-Windows Device Portal


Fin de l’épreuve

Bon ça m’a couté cher en argent et en temps mais j’ai appris quelques trucs que maintenant vous savez aussi :

  • Windows 10 IoT c’est facile, on prend le Dashboard on prépare la SD on la met dans le Raspberry et hop ça démarre !
  • Il n’y a pas de Shell donc les applis prennent l’avant plan et rien pour en sortir, ça semble raisonnable sur ce type d’OS, on ne peut sortir qu’en lançant une autre appli depuis le Dashboard
  • Adafruit vend un kit pourri
  • Microsoft qui met son logo dessus devrait un peu plus veiller à la qualité de ce qui est vendu avec son logo
  • On peut acheter directement un Raspberry sur Amazon ou ailleurs pour 30 euros environ. N’oubliez pas l’alim (avec bouton d’arrêt c’est super pratique) voire un boitier et une carte SD et c’est tout.
  • Sur Amazon on trouve des kits pour 30 euros qui sont pleins de composants, de claviers, d’afficheur multi segments, de capteurs, de joystick etc, ne vous en privez pas ça va servir pour expérimenter.

Au fait, lors du dernier formatage et du reboot, l’écran était tout seul en bonne résolution, full, génial, confortable comme un vrai PC. L’appli radio web marche super. Il y a du potentiel dans tout ça, mais il fallait passer par ce chemin de croix pour poser le décors…

Conclusion

Rire ça fait du bien de rire, mais j’espère que je vous aurai aidé à mettre le pied à l’étrier, en fait c’est facile, il suffit de suivre le bon chemin…

Ca coute cher, ca bouffe un temps fou. Mais on finit par y arriver. Je vous évite tous ces problèmes.

Alors à bientôt avec les premières expériences ! Ca vous laisse le temps d’acheter le nécessaire…

Stay Tuned !

blog comments powered by Disqus